L’allaitement maternel exclusif pour prévenir les rechutes de SEP du postpartum ?

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

La proportion des femmes atteintes de sclérose en plaques (SEP) présentant une rechute dans les trois à quatre premiers mois suivant l'accouchement atteint 20 % à 30 %. À ce jour, aucune intervention n'a fait la preuve de son efficacité pour prévenir ces rechutes. Les données de la littérature à ce propos sont discordantes : un bénéfice potentiel de l'allaitement au sein exclusif pendant les 2 mois postpartum a été retrouvé dans quelques études, mais pas par d'autres.

Une grande étude prospective menée en Allemagne fournit de nouvelles informations sur le sujet. Elle repose sur le suivi d'une cohorte de 201 femmes atteintes d'une SEP. Après leur inclusion dans l'étude, elles ont répondu à un questionnaire par téléphone ou en face à face lors de leur visite à l'hôpital à chaque trimestre restant de leur grossesse, puis 6 semaines, 3 mois, 6 mois et 12 mois après leur accouchement. Les rechutes de SEP correspondaient à l'apparition, la réapparition ou l'aggravation des symptômes neurologiques pendant au moins 24 heures, non expliquée par une fièvre, une infection ou une autre cause.

Parmi les participantes, 59,7 % ont allaité leur bébé au sein pen...