L’ajout de doses élevées de vitamine D3 dans le cadre du CCR donne des résultats déroutants

  • Ng K & al.
  • JAMA
  • 9 avr. 2019

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre du cancer colorectal (CCR) métastatique non traité, l’ajout de doses élevées de vitamine D3 à la chimiothérapie de référence ne permet pas d’obtenir un bénéfice de SSP, comparativement à une dose standard de vitamine D3.
  • Les auteurs estiment que le RR multivarié pour la SSP ou le décès obtenu au cours de cet essai de phase II (essai SUNSHINE) indiquait une significativité.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des études observationnelles ont suggéré que ces patients retiraient un bénéfice d’une supplémentation en vitamine D à doses élevées.
  • Un éditorial accompagnant l’étude indique que les résultats pourraient être dus au hasard ou suggérer que les patients présentant une carence initiale plus importante avaient reçu une dose insuffisante.

Principaux résultats

  • SSP médiane pour une dose élevée (8 000 UI/jour pendant deux semaines ; 4 000 UI/jour ensuite), par rapport à une dose standard (400 UI/jour) :
    • 13,0 mois (IC à 95 % : 10,1–14,7) contre 11,0 mois (IC à 95 % : 9,5–14,0), respectivement (P logarithmique par rangs = 0,07).
  • Après un ajustement, le RR pour la SSP ou la mortalité après une durée de suivi médiane de 22,9 mois était le suivant à l’analyse multivariée :
    • 0,64 (unilatéral ; IC à 95 % : 0–0,90 ; P = 0,02).
  • La survie médiane était de 24,3 mois dans les deux groupes (aucune différence).

Protocole de l’étude

  • Un essai randomisé, en double aveugle, a été mené auprès de 139 patients atteints d’un CCR avancé ou métastatique, dans 11 centres américains, entre mars 2012 et novembre 2016.
  • Les patients ont reçu une chimiothérapie associée à de la vitamine D à doses élevées (n = 69) ou à doses standards (n = 70).
  • Critère d’évaluation : SSP (tests unilatéraux).
  • Financement : NIH, Institut national du cancer (National Cancer Institute). 

Limites

  • Échantillon de petite taille et homogène sur le plan démographique.
  • Puissance statistique insuffisante pour détecter les différences de SG.