L’ajout d’une échographie à une mammographie pourrait faire plus de mal que de bien

  • JAMA Intern Med

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’ajout d’une échographie à une mammographie de dépistage est associé à un doublement du nombre de biopsies fausses positives, mais pas à un taux plus élevé de détection du cancer.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats remettent en cause la réalisation d’une échographie et d’une mammographie le même jour, une pratique qui progresse en raison de lois en vigueur dans certains États, qui exigent que les deux procédures soient couvertes par l’assurance chez les femmes présentant des seins denses.

Protocole de l’étude

  • Une cohorte prospective a été constituée à partir de 2 registres du Consortium de surveillance du cancer du sein (Breast Cancer Surveillance Consortium), afin de comparer 6 081 échographies associées à une mammographie de dépistage, et 30 062 mammographies sans échographie, appariées selon les scores de propension.
  • Financement : Consortium de surveillance du cancer du sein (Breast Cancer Surveillance Consortium) ; Société américaine de lutte contre le cancer (American Cancer Society) ; NIH.

Principaux résultats

  • L’association échographie et mammographie (comparativement à une mammographie seule) était réalisée plus fréquemment chez les femmes présentant des seins denses, les femmes de moins de 50 ans et les femmes ayant des antécédents de cancer du sein ; tous ces facteurs ont été pris en compte lors de l’appariement selon les scores de propension.
  • Aucune différence n’a été observée entre l’association échographie et mammographie et la mammographie seule au niveau du taux de détection du cancer (5,4 contre 5,5 pour 1 000 dépistages ; risque relatif corrigé [RRc] : 1,14 ; IC à 95 % : 0,76–1,68).
  • L’association échographie et mammographie (comparativement à une mammographie seule) était associée à un doublement du taux de biopsies fausses positives (RR : 2,23 ; IC à 95 % : 1,93–2,58), ce qui correspondait à une baisse de la valeur prédictive positive de la recommandation d’une biopsie (9,5 % contre 21,4 % ; RR : 0,50 ; IC à 95 % : 0,35–0,71).

Limites

  • Étude observationnelle dans sa conception.