L’ajout d’un traitement local prolonge la survie dans le cadre du CBNPC de stade IV

  • Uhlig J & al.
  • JAMA Netw Open
  • 2 août 2019

  • Par Craig Hicks
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) de stade IV peuvent retirer un bénéfice de l’association d’un traitement systémique et d’une résection chirurgicale, d’une radiothérapie externe (RTE) ou d’une ablation thermique (AT) au niveau du site de la tumeur primitive.

Pourquoi est-ce important ?

  • Jusqu’à 55 % des patients atteints d’un CBNPC présentent une maladie de stade IV. De plus en plus de données probantes appuient l’ajout d’un traitement local au traitement systémique afin de prolonger la survie.

Protocole de l’étude

  • Les chercheurs ont analysé les dossiers de santé de 34 887 patients atteints d’un CBNPC de stade IV (54,5 % d’hommes ; âge médian : 68 ans [intervalle interquartile (IIQ) : 60–75]).
  • Ils ont comparé la SG entre les groupes de traitement suivants :
    • résection chirurgicale et traitement systémique (n = 835) ;
    • RTE/AT et traitement systémique (n = 9 539) ; et
    • traitement systémique seul (n = 24 513).
  • Financement : Département de la Défense des États-Unis (US Department of Defense).

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 39,4 mois (IIQ : 26,6–56,0).
  • L’ajout d’une résection chirurgicale était associé à une augmentation de la SG, comparativement à l’ajout d’une RTE/AT (rapport de risque [RR] : 0,62 ; P 
  • L’ajout d’une RTE/AT a amélioré de manière significative la SG, comparativement à un traitement systémique seul (RR : 0,95 ; P = 0,002).
  • Le bénéfice de survie associé à la RTE/l’AT était plus prononcé chez les patients atteints d’un CBNPC épidermoïde, d’une maladie de stades T1–T2 N0–N1 et présentant des oligométastases (RR : 0,68 ; P 

Limites

  • Protocole rétrospectif ; la fonction pulmonaire, les protocoles spécifiques de traitement systémique, les traitements ciblés et l’emplacement/étendue exacts des tumeurs n’ont pas été enregistrés.