L’adoption de nouvelles directives sur l’hypertension aboutirait au classement de millions de personnes supplémentaires comme étant atteintes de l’affection


  • Mary Corcoran
  • Univadis Actualités médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Collège américain de cardiologie (American College of Cardiology, ACC) et l’Association américaine du cœur (American Heart Association, AHA) ont récemment publié des recommandations de directives pour l’hypertension diminuant le seuil de pression artérielle utilisé pour définir l’hypertension et diminuant la pression artérielle cible pour le traitement antihypertenseur. Les résultats d’une nouvelle étude publiée dans la revue BMJ suggèrent à présent que l’adoption de ces directives pourrait conduire à des hausses considérables du nombre de personnes estimées comme étant atteintes d’hypertension et comme étant éligibles à un traitement ainsi qu’à un traitement plus intensif. 

Les chercheurs ont analysé des données représentatives à l’échelle nationale d’adultes âgés de 45 à 75 ans en Chine. Ils ont découvert que l’adoption des directives conduirait à la classification de 267 millions de personnes (55 %) dans cette tranche d’âge comme étant atteintes d’hypertension, soit une augmentation relative de 45 %, par rapport aux recommandations actuelles. Ils ont calculé que 55 millions de personnes en Chine se verraient recommander de commencer un traitement médicamenteux, tandis que 30 millions de personnes se verraient recommander de recevoir un traitement médicamenteux plus intensif.

L’application de cette nouvelle définition à la population des États-Unis aurait pour conséquence que 7,5 millions de personnes supplémentaires se verraient recommander un traitement et que 13,9 millions de personnes supplémentaires se verraient recommander une intensification du traitement pour atteindre les nouvelles valeurs cibles de pression artérielle.