L’admission en USI est liée à des besoins d’assistance prolongée chez les patients pédiatriques atteints du COVID-19

  • Götzinger F & et al
  • Lancet Child Adolesc Health
  • 26 juin 2020

  • Par Liz Scherer
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les décès chez les patients pédiatriques atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) en Europe sont plus faibles que ceux des patients adultes plus âgés, mais certains enfants développent une forme sévère de la maladie nécessitant une assistance prolongée en unité de soins intensifs (USI).

Pourquoi est-ce important ?

  • La plupart des patients pédiatriques nécessitant une intubation associée au COVID-19 auront besoin d’une assistance prolongée.

Principaux résultats

  • 582 cas confirmés, 77 établissements, 21 pays.
  • Âge médian de 5,0 ans (intervalle interquartile [IIQ] : 0,5–5,12) ; intervalle : 3 jours–18 ans.
  • 62 % des patients ont été admis à l’hôpital, 13 % des patients ont été admis en USI.
  • 5 % des patients étaient atteints d’une maladie pulmonaire chronique, 5 % de tumeurs malignes, 4 % de troubles neurologiques, 4 % d’une cardiopathie congénitale, 2 % d’une anormalité des chromosomes et 2 % d’une insuffisance rénale chronique.
  • 13 % des patients ont nécessité un apport en oxygène, 5 % une pression des voies aériennes positive continue (Continuous Positive Airway Pressure, CPAP) et 4 % une ventilation artificielle (VA).
  • Durée médiane de la VA : 7 jours (IIQ : 2–11 ; intervalle : 1–34).
  • Les facteurs de risque d’admission en USI (rapports de cotes [RC]) à l’analyse multivariée comprenaient :
    • un âge plus jeune (moins d’un mois) : 5,06 (P = 0,0035) ;
    • le sexe masculin : 2,12 (P = 0,033) ;
    • l’infection des voies aériennes inférieures à la présentation : 10,46 (P 
    • une affection médicale préexistante : 3,27 (P = 0,0015).
  • Traitement : l’hydroxychloroquine (7 %), le remdésivir (3 %), le lopinavir-ritonavir (1 %), l’oséltamivir (1 %)
  • Taux de létalité : 0,69 % (4 enfants ; IC à 95 % : 0,20–1,82 %).

Protocole de l’étude

  • Étude de cohorte multinationale et multicentrique.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Les variables de laboratoire et les variables relatives aux USI n’ont pas été recueillies.
  • Plusieurs tests internes/commerciaux ont été utilisés.
  • Petit groupe de traitement.