L’administration d’acide tranexamique après l’accouchement réduit la perte de sang totale et les HPP

  • Medicine (Baltimore)

  • Par Elisabeth Aron, MD, MPH, FACOG
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’utilisation d’acide tranexamique après un accouchement vaginal réduit le risque d’hémorragie postpartum (HPP) et la perte de sang totale, mais cela n’affecte pas le risque de nécessiter des transfusions sanguines.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’HPP est l’une des causes les plus fréquentes de morbidité maternelle dans le monde.
  • L’acide tranexamique est un médicament antifibrinolytique qui réduit la perte de sang excessive pendant les chirurgies majeures. Il a récemment été ajouté aux algorithmes de prise en charge des HPP.
  • L’acide tranexamique est considéré comme sûr pendant la grossesse et l’allaitement.

Principaux résultats

  • Les 4 études ont toutes montré une diminution du risque de perte de sang totale avec l’acide tranexamique (différence moyenne pondérée : -65,61 ; P = 0,009).
  • Les quatre études ont toutes montré une diminution du risque d’HPP avec l’acide tranexamique (risque relatif [RR] : 0,48 ; P = 0,02).
  • Aucune différence n’a été observée concernant le nombre de transfusions sanguines entre les groupes.
  • Deux études ont montré un risque accru de nausées et de vomissements avec l’acide tranexamique (RR : 2,17 ; P 

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une revue systématique et d’une méta-analyse.
  • Des essais contrôlés randomisés utilisant l’acide tranexamique dans le cadre d’accouchements vaginaux ont été inclus (quatre études).
  • Les critères d’évaluation principaux comprenaient la perte de sang, l’HPP et la nécessité de recourir à des transfusions.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Les limites sont en lien avec les limites des études d’origine.
  • Une hétérogénéité entre les études a été constatée.