L’activité physique est bénéfique pour le moral des femmes obèses et enceintes !

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Une activité physique régulière est associée à une meilleure santé physique et mentale. Cela est également vérifié chez la femme enceinte pour qui l'activité physique améliore la qualité de vie, réduit l'IMC, les symptômes dépressifs et modère la prise de poids en cas de diabète gestationnel.

Cela reste-t-il vrai si on s'intéresse plus précisément aux femmes enceintes obèses ? Cent cinquante cinq femmes avec un IMC ≥ 30, à qui on a proposé d'entrer dans un programme visant à limiter leur prise de poids à 7 kg pendant la grossesse ont été divisées en 2 groupes : les unes pratiquant une activité physique régulière, les autres se situant en deçà des recommandations.

L'exercice physique est bénéfique en terme de réductions des symptômes de dépression, aussi bien à 15 SA qu'à 35 SA ou qu'à la 11ème semaine du postpartum. Ce bénéfice persiste après ajustement des facteurs socio-économiques.

Les femmes du groupe activité estiment qu'elles ont plus de capacités à effectuer des exercices physiques même les plus difficiles, sans être limitées par leur état de santé. A 35 SA apparaissent également des différences en terme de relations sociales, de problèmes relationnels et de douleurs physiques : les ...