L’acide folique pourrait être bénéfique pour certains adultes hypertendus


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouveaux résultats suggèrent que les patients hypertendus qui présentent une numération plaquettaire (NP) basse et des taux élevés d’homocystéine totale (Hcyt) pourraient tirer un bénéfice significatif de la prise de suppléments d’acide folique.

Les chercheurs ont examiné les données portant sur 10 789 hommes et femmes hypertendus âgés de 45 à 75 ans dans le cadre de l’essai chinois sur la prévention primaire des accidents vasculaires cérébraux (CSPPT). Les participants ont été affectés de manière aléatoire à des traitements quotidiens de 10 mg d’énalapril et de 0,8 mg d’acide folique (n = 5 408) ou de 10 mg d’énalapril seul (n = 5 381). Le critère d’évaluation principal était la survenue d’un premier accident vasculaire cérébral (AVC).

Durant un suivi médian de 4,2 ans, 371 premiers AVC sont survenus. Dans le groupe recevant l’énalapril seul, les auteurs ont découvert que les patients ayant une NP basse et des taux élevés d’Hcyt présentaient le taux le plus élevé de premier AVC, tandis que ceux ayant une NP élevée et des taux faibles d’Hcyt présentaient le taux le plus faible de premier AVC. À la suite du traitement par acide folique, le groupe à risque élevé a présenté une réduction de 73 % des AVC, tandis qu’aucun effet significatif n’a été constaté au sein du groupe à faible risque.

Présentant les découvertes dans la revue Journal of the American College of Cardiology, les auteurs ont indiqué « qu’en cas de confirmation de ces résultats, la NP et les taux d’Hcyt pourraient servir de biomarqueurs afin d’identifier les individus à risque élevé pour lesquels un traitement par acide folique serait particulièrement bénéfique ».