Kineret® : nouvelle indication dans la maladie de Still


  • Fanny Le Brun
  • Actualités des médicaments
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Jusqu’ici indiqué dans la polyarthrite rhumatoïde et les syndromes périodiques associés à la cryopyrine, Kineret® vient d’obtenir une extension d’indication et est désormais indiqué chez les adultes, les adolescents, les enfants et les nourrissons à partir de 8 mois, pesant au moins 10 kg, dans le traitement de la maladie de Still, notamment l’arthrite juvénile idiopathique (AJI) systémique et la maladie de Still de l’adulte (MSA), associée à des manifestations systémiques actives d’une intensité modérée à sévère de la maladie, ou en cas d’activité persistante de la maladie après un traitement par des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou des glucocorticoïdes.

Kineret® peut être utilisé en monothérapie ou en association avec d’autres anti-inflammatoires et traitements de fond antirhumatismaux (DMARD).

Kineret® se présente sous forme de solution injectable en seringue préremplie contenant 100 mg d’anakinra.

L’anakinra neutralise l’activité biologique de l’interleukine-1α (IL-1α) et de l’interleukine-1β (IL-1β) par inhibition compétitive de la liaison de l’interleukine-1 (IL-1) à son récepteur de type I (IL-1RI). L’interleukine-1 est une cytokine pro-inflammatoire majeure intervenant dans la médiation de nombreuses réponses cellulaires, notamment celles jouant un rôle important dans l’inflammation synoviale.