JNLF 2013 : Vidéo-EEG et diagnostic d’épilepsie : la nuit aussi !

  • Dr Emmanuel Cuzin

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Pour confirmer le diagnostic d'épilepsie, identifier le syndrome épileptique et faire une évaluation pré-chirurgicale, la vidéo-EEG (vidéo-électroencéphalogramme) est indispensable. Cependant, en raison de son coût, cet examen n'est généralement réalisé que durant la journée aux heures ouvrables (8h-16h30). L'équipe de J. Biberon et coll. a cherché à savoir si la sensibilité de l'examen était amélioré lorsque ce dernier était pratiqué en continue.

Soixante et un patients, d'âge moyen de 35 ans, ont été enregistrés par vidéo-EEG pendant 3,6 jours en moyenne. Vingt trois patients ont eu une crise pendant l'enregistrement. Les résultats montrent qu'en prolongeant la durée de l'enregistrement, la sensibilité du diagnostic a augmenté de 13 %.

Les auteurs encouragent ainsi les centre d'épileptologie à prolonger la durée d'enregistrement de la vidéo-EEG afin d'augmenter la sensibilité de l'examen, même en l'absence de personnel paramédical dédié la nuit.