JFHOD : Obésité de l’enfant et de l’adulte : ce n’est pas la même maladie !

  • Dr Isabelle Birden

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La présentation du Dr Marc Bellaiche lors du point presse des JFHOD 2019 s'est fondée sur le diaporama de la conférence plénière du Pr Patrick Tounian (Nutrition et gastroentérologie pédiatrique-Hôpital Trousseau, Paris) présentée le samedi 23 mars dans le Grand amphi du Palais des Congrès : « En quoi l'obésité de l'enfant diffère-t-elle de l'obésité de l'adulte ? ».
En premier lieu, en s'appuyant sur une méta-analyse de 15 études prospectives (1), M. Bellaiche a fait deux constats : « La majorité des enfants et des adolescents obèses le reste à l'âge adulte » et « La majorité des adultes obèses ne l'était pas durant l'enfance. » Dans ce travail, 55 % des enfants de 7 à 12 ans et 66 % des adolescents en surpoids sont restés obèses à l'âge adulte (> 20 ans) et 79 % des adultes obèses de plus de 20 ans et de plus de 30 ans ne l'étaient pas durant l'enfance (7-12 ans) et l'adolescence (> 12 ans), respectivement. L'obésité infantile est une maladie génétique




la majorité des enfants n'ont aucun risque de devenir obèse, quelle que soit leur alimentation, quel que soit le niveau de leur activité physique. Quant aux enfants obèses, ils sont programmés pour avoir un poids excessif
pseudotumor cerebri

Comment traiter correctement ?

il faut s'efforcer avant tout de ne pas mal la traiter

La prévention éducationnelle inefficace et contre-productive !