IRM mammaire de dépistage : un rehaussement parenchymateux supérieur affecte la performance diagnostique

  • Sippo DA & al.
  • Acad Radiol
  • 18 juil. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un rehaussement parenchymateux (RP) supérieur en IRM mammaire de dépistage est associé à un taux d’erreur d’interprétation plus élevé.
  • Le RP est une propriété inhérente du tissu mammaire, et indique un rehaussement physiologique du tissu fibroglandulaire normal.

Pourquoi est-ce important ?

  • Un RP supérieur gène l’identification des lésions suspectes, et altère ainsi les performances diagnostiques de l’IRM mammaire de dépistage.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective de 4 686 IRM mammaires de dépistage, réalisées auprès de 2 446 femmes, a été effectuée.
  • Le RP a été divisé en 2 catégories selon l’évaluation du radiologue : minime ou léger (85 %) et modéré ou marqué (15 %).
  • Les mesures de performance (par ex., le taux d’erreur d’interprétation [TEI]) ont été comparées, avec une correction pour prendre en compte les facteurs parasites suivants : l’âge, l’indication de dépistage, la densité mammaire, la disponibilité d’une IRM antérieure et l’année de l’examen.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Le groupe RP supérieur (par rapport au RP inférieur) a été associé à un TEI plus élevé (13 % contre 7 % ; rapport de cotes [RC] corrigé : 1,37 ; IC à 95 % : 1,03–1,82).
  • Le RP supérieur (par rapport au RP inférieur) n’était pas associé au taux de détection du cancer, à une valeur prédictive positive, à la sensibilité ni à la spécificité (P > 0,05 pour tous).

Limites

  • Étude observationnelle rétrospective.
  • Étude monocentrique, avec un seul radiologue effectuant les évaluations.