Invention d'une prothèse de bras capable de décoder les mouvements du "membre fantôme"


  • JIM Vu par vos patients
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Environ 75 % des personnes amputées ont la sensation que leur membre manquant est toujours relié au corps et interagit avec d'autres parties du corps. Cette sensation du « membre fantôme » est la plupart du temps douloureuse. Mais une équipe du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) d'Aix-Marseille Université et de Sorbonne Université vient de mettre au point une prothèse de bras capable de mettre à profit l'impression de mobilité du membre fantôme en décodant ses mouvements. Le dispositif mime le phénomène de contraction musculaire qui, en cas de mouvement, mobilise les articulations et les tendons. Pourtant les chercheurs expliquent que, chez le patient amputé du bras au-dessus du coude, « ces contractions impliquent des groupes musculaires qui n'ont aucun lien avec les articulations mobilisées avant l'amputation, comme si une réinnervation musculaire avait eu lieu de façon spontanée, sans chirurgie ». Ils ont donc mis au point « des algorithmes capables de reconnaître les activités musculaires générées par la mobilisation du fantôme et de reproduire le mouvement détecté avec la prothèse ».

L'avantage de cette prothèse intelligente est de ne nécessiter ni intervention chirurgicale ni période d'apprentissage pour le patient. A ce jour, deux patients amputés du bras ont pu tester cette prothèse placée à proximité du bras. Les résultats ont été probants puisque les participants ont été « capables de maîtriser la prothèse et de mener à bien l'exercice après seulement quelques minutes de familiarisation avec le système. » Ces travaux devraient se poursuivre avec des tests de prothèses portées et des recherches plus poussées sur les mécanismes encore mystérieux du membre fantôme.