Infection à VRS : les 6-24 mois ont un risque d’asthme plus élevé que les nouveaux-nés

  • Homaira N & al.
  • J Infect Dis
  • 4 déc. 2018

  • de Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une étude australienne menée en population a étudié la survenue des hospitalisations pour asthme chez des enfants ayant été hospitalisés pour une infection à virus respiratoire syncytial (VRS) avant l’âge de 2 ans. Elle montre qu’un âge de survenue de l’infection VRS >6 mois est lié à un risque supérieur  d’hospitalisation ultérieure pour asthme par rapport à celui des enfants hospitalisés pour VRS avant l’âge de 6 mois.

  • Selon les auteurs, ces résultats doivent poser la question de la place de la future vaccination anti-VRS des enfants, qui est pour l’heure majoritairement étudiée chez les moins de 6 mois. Si les données de cette publication sont confirmées par d’autres permettant d’établir le lien de causalité entre les deux évènements, elles devraient inciter à discuter l’élargissement de la population ciblée par la vaccination.

Pourquoi cette étude a-t-elle été menée ?

Il a été démontré que l’infection VRS avant l’âge de 2 ans favorise la survenue ultérieure de l’asthme chez l’enfant. Les vaccins anti-VRS qui sont aujourd’hui développés ciblent essentiellement les moins de 6 mois, qui sont les plus à risque de détresse respiratoire. Cependant, la prévention d’un asthme ultérieur constitue également un élément décisionnel important pour guider la vaccination. Il était donc intéressant d’apprécier le taux de survenue de l’asthme au-delà de cette barrière d’âge.

Méthodologie

L’étude a été menée à partir des bases de données d’une région australienne en regroupant tous les enfants nés entre 2001 et 2010 et pour lesquels des données de suivi sont disponibles jusque fin 2011. Seuls les cas d’asthme ayant fait l’objet d’une hospitalisation après 2 ans ont été considérés, étant donné la difficulté du diagnostic auparavant.

Principaux résultats

  • Au total, 18.042 enfants ont été hospitalisés au moins 1 fois pour VRS avant l’âge de 2 ans, dont 57% avant l’âge de 6 mois, et 1.374 (7,6%) ont été hospitalisés pour asthme au-delà de l’âge de 2 ans.

  • L’incidence ajustée d’hospitalisation pour asthme était de 1,1 pour 1.000 enfants-années [0,9-1,3], répartis entre 1,2 chez les garçons et 1,0 chez les filles. Elle était comprise entre 0,2 pour 1.000 enfants-années pour ceux ayant été infectés par le VRS avant l’âge de 3 mois et 2,7 pour ceux qui l’avait été entre 12 et 24 mois d’âge.

  • Par rapport à ceux ayant été infectés par le VRS avant 3 mois, le rapport des taux d’incidence d’hospitalisation pour asthme était de 1,9 [0,1-3,7] pour les enfants ayant été infectés par le VRS entre 3 et

  • Le plus fort taux d’hospitalisation pour asthme survenait chez les enfants de 2-3 ans, avec 39,7 évènements/1.000 enfants-années.

Principales limitations

  • Des erreurs de codage ont pu survenir.

  • Cette étude ne permet pas de confirmer le lien de causalité