Infection à Clostridium difficile : les récidives coûteraient 15 millions d’euros par an

  • Dinh A & al.
  • Eur J Clin Microbiol Infect Dis
  • 2 avr. 2019

  • Par Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

En France, pour l’année 2015, les infections à Clostridium difficile (ICD) récidivantes concernent 14,5% des sujets ayant fait un premier épisode dans les 12 semaines précédentes. Celles-ci seraient associées à un coût par séjour hospitalier compris entre 4,851 et 5,619 euros et un coût global annuel de 14,946,632 euros. Ce travail, mené à partir des données du PMSI a également permis de confirmer à l’échelon d’une large cohorte les facteurs de risque de récidive précédemment identifiés par des études de moins large envergure, comme l’âge ≥65 ans, l’immunosuppression ou l’IRC.

Au vu de ces chiffres, les auteurs soulignent l’importance de continuer à prévenir le risque de récidive, notamment chez les personnes cumulant les facteurs de risque. Dans ce travail, 80% des patients en présentaient au moins un.

Contexte de l'étude

La présence de plusieurs facteurs de risque ont été décrits comme favorisant le risque de récidive, rapporté comme étant compris entre 15 et 25% selon les publications. Mais les données issues d’études épidémiologiques sont rares. Les auteurs ont donc souhaité conforter les connaissances au sujet du risque de récidive d’ICD en vie réelle à l’échelle nationale.

Méthodologie

Les données 2015 du PMSI ont été analysées afin de trouver l’ensemble des personnes ayant présenté un épisode index d’ICD puis un second, dans les 12 semaines suivant la sortie d’hospitalisation initiale (délai choisi en accord avec les essais cliniques randomisés ayant récemment évalué différents protocoles de prévention des récidives).

Principaux résultats

  • En 2015, un total de 14,739 patients sont sortis d’hospitalisation après un premier épisode d’ICD parmi les 16,794 personnes infectées et hospitalisées (2,055 décès intrahospitalier).

  • Dans les 12 semaines suivant l’épisode index, 2,135 patients ont présenté au moins une récidive (intervalle moyen : 18 jours).

  • L’âge ≥65 ans, l’immunosuppression, l’insuffisance rénale chronique et les antécédents d’ICD sont apparus comme des facteurs de risque de récidive selon l’analyse multivariée menée : odds ratio ajustés de 1,34 ([1,21-1,49], p

  • À l’inverse, l’existence d’une pathologie cérébrovasculaire (ORa 0,73 [0,58-0,91], p= 0,004) ou d’une démence (0,73 [0,61-0,88], p=0,001) constituaient des facteurs protecteurs.

  • Au total, la durée moyenne du séjour était de 11,3 et de 16,8 jours pour les récidives d’ICD recensées comme diagnostic principal ou secondaire lié à l’hospitalisation. Le coût moyen de ces réadmissions était respectivement de 5.619 et de 4.851 euros contre 5.276 et 8.535 euros pour les ICD index enregistrées comme diagnostic principal ou secondaire.

  • Les coûts annuels globaux imputables aux récidives étaient ainsi de 14.946.632 euros, soit 10,5% de la charge financière totale liée aux ICD.

Financement

L’étude a reçu un financement du laboratoire MSD,