Infection à Chlamydia trachomatis


  • DDL Médias Consensus médicaux
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Chlamydia trachomatis est une bactérie intra-cellulaire obligatoire. Les sérotypes D à K sont responsables d’infections sexuellement transmises. Depuis quelques années, il existe une augmentation de l’incidence des infections. La fréquence élevée du portage asymptomatique favorise la diffusion de l’infection.

 

1. Manifestations cliniques

 

Homme

- Incubation silencieuse variable de quelques jours à quelques mois
- Urétrite non gonococcique : symptomatique dans moins de 50% des cas

                Ecoulement clair, modéré et intermittent

- Complications : épididymite aiguë, pharyngite

 

Femme

- L’infection est asymptomatique dans 50 à 90% des cas
- Cervicite : leucorrhées blanches ou jaunes, cystlagie, spotting
- Urétrite
- Complications : salpingite aiguë ou subaiguë : risque de stérilité tubaire

 

Deux sexes

- Syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter (homme 50/1) : arthrite réactionnelle

                Conjonctivite bilatérale
                Polyarthrite asymétrique aiguë ou subaiguë
                Lésions cutanées : balanite, psoriasis
- Kérato-conjonctivite (portage manuel)
- Arthrite

 

2. Diagnostic






3. Prise en charge thérapeutique

Doxycycline 100mg x 2/j pendant 7 jours

Ou azithromycine 1g per os en prise unique

Les deux traitements ont une efficacité équivalente










 

L’infection à Chlamydia trachomatis est une maladie sexuellement transmissible dont l’incidence augmente. Cette infection est un réel problème de santé publique car le caractère souvent asymptomatique favorise sa diffusion et les complications associées, notamment la stérilité tubaire.