Indications et contre-indications de la chirurgie de la cataracte liée à l’âge


  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié une fiche « pertinence des soins » à propos des indications et contre-indications de la chirurgie de la cataracte liée à l’âge. Elle précise que ses préconisations sont fondées sur un accord professionnel et sur quatre recommandations internationales publiées depuis 2008. La fiche rappelle la définition de la cataracte : « opacification du cristallin altérant la vision et responsable d’une diminution de la qualité de vie perçue par le patient, non corrigeable par une correction optique non invasive. »

Indications de la chirurgie de la cataracte liée à l’âge.

La chirurgie peut être envisagée dans 3 situations :

  1. La fonction visuelle ne satisfait plus aux besoins du patient, affecte son mode de vie et retentit sur ses activités quotidiennes. Il n’y a pas forcément une baisse de l’acuité visuelle.

  2. Il existe une gêne à l’examen du fond d’œil, même en l’absence de handicap.

  3. Il s’agit de prévenir certaines complications induites par la cataracte : glaucome phacomorphique (bombement antérieur excessif de la cataracte, avec menace de blocage pupillaire), phacolytique (obstruction du trabeculum par les protéines), uvéite phacoantigénique (provoquée par la réaction de cellules immunologiquement compétentes vis-à-vis des protéines cristalliennes).

La baisse de l’acuité visuelle n’est plus une indication opératoire, sauf pour les patients ayant un métier pour lesquels un seuil minimal est requis.

Le rapport bénéfices/risques opératoires et post-opératoires doit être positif.

Si la chirurgie est décidée, il convient de s’interroger sur l’opportunité de poser un implant premium (implant “sur mesure” permettant de corriger un trouble de la réfraction concomitant comme l’astigmatisme ou la presbytie).

Contre-indications de la chirurgie de la cataracte liée à l’âge.

Elles sont au nombre de quatre :

  • une correction par lunettes ou autre aide visuelle satisfait le patient ;

  • il existe une comorbidité médicale ou oculaire qui rend l’intervention risquée ;

  • les soins et le suivi post-opératoires ne peuvent pas être assurés ;

  • le patient ou son tuteur n’ont pas donné leur consentement (sauf cas d’urgence).