IDWeek 2019 — Une prophylaxie dentaire inutile peut entraîner des EI graves liés aux antibiotiques


  • Marielle Fares, Pharm.D.
  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une prophylaxie dentaire inutile peut entraîner des événements indésirables (EI) graves liés aux antibiotiques.
  • Même l'utilisation d'antibiotiques ≤ 2 jours peut entraîner des EI.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les dentistes prescrivent 10 % d'antibiotiques par an, un pourcentage qui reste stable.
  • 80 % des antibiotiques prophylactiques prescrits par les dentistes sont inutiles.
  • Les antibiotiques ne sont plus recommandés lors de la mise en place de prothèses articulaires ou en cas d'affections cardiaques, à l'exception de celles qui exposent à un risque élevé d'endocardite.
  • Les programmes de gestion des antibiotiques doivent également cibler les dentistes, qui peuvent ne pas avoir connaissance des problèmes traités hors du milieu dentaire.
  • Les dentistes sont les principaux prescripteurs de clindamycine, un antibiotique lié à un risque accru d'infection à Clostridium difficile.

Méthodologie

  • Cohorte rétrospective de consultations dentaires, 2011-2015.
  • Inclut les patients ayant reçu une prophylaxie inutile (prophylaxie en l'absence d'intervention sur la gencive/le périapex ou chez des patients sans diagnostic cardiaque pertinent).
  • Critère d'évaluation principal : incidence cumulative d'EI dans les 14 jours suivant la prescription, critère composite d'allergie, anaphylaxie, infection à C. difficile et consultation au service des urgences.

Principaux résultats

  • Sur l'ensemble des antibiotiques prophylactiques inutiles, 3,8 % ont été associés à des EI.
  • Les événements les plus fréquents étaient les consultations au service des urgences (1,2 %) et les nouvelles allergies (2,9 %).
  • La clindamycine a été associée à plus d'EI que l'amoxicilline (322/1 000 personnes-années ; IC à 95 % : 238-406).

Limitations

  • Présenté sans évaluation par les pairs lors d'une conférence.