IDWeek 2019 — La rapidité de diagnostic est associée à une baisse de la mortalité dans les KPC résistantes aux carbapénèmes


  • Marielle Fares, Pharm.D.
  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L'utilisation de la PCR multiplex réduit le délai de détection des Enterobacteriaceae résistantes aux carbapénèmes (ERC), le délai d'instauration du traitement actif et la mortalité à 30 jours dans les cultures positives pour les Klebsiella pneumoniae productrices de carbapénémases (KPC).
  • Le traitement ciblé initial par ceftazidime-avibactam (CAZ-AVI) est associé à une diminution de la mortalité à 30 jours par rapport au traitement initial par polymyxine ou aminosides.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le diagnostic par PCR multiplex permet de détecter les gènes des carbapénémases (blaKPC) en 1-2 heures dans les cultures sanguines positives et réduit les délais d'instauration du traitement. 
  • Les KPC résistantes aux carbapénèmes sont un problème de santé publique.

Méthodologie

  • Étude observationnelle multicentrique portant sur 178 patients atteints de bactériémie à ERC entre 2016 et 2018.
  • La PCR multiplex a été appliquée à 60 cultures sanguines positives chez 178 patients ; 55 % étaient positives pour la variante KPC.
  • Le critère d'évaluation était la mortalité à 30 jours après utilisation de :
    • PCR multiplex sur les cultures sanguines positives, et
    • CAZ-AVI.

Principaux résultats

  • Seules 60 % des ERC n'étaient pas sensibles aux bêtalactames ou aux fluoroquinolones classiques.
  • La mortalité à 30 jours a diminué avec l'utilisation de la PCR (p = 0,01).
  • La mortalité à 30 jours a également diminué avec l'association CAZ-AVI par rapport aux aminosides ou à la polymyxine (p = 0,04).
  • 24 % des patients ont reçu un traitement actif dans les 12 heures qui ont suivi l'apparition de la bactériémie (délai médian : 32 heures).

Limitations

  • Présenté sans évaluation par les pairs lors d'une conférence. 
  • Limité à seule région, la possibilité de généraliser est indéterminée.