IDWeek 2019 — L’utilisation de Grindr prédit les comportements à haut risque et une meilleure acceptation de la PrEP


  • Devona Williams, Pharm.D.
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’évaluation de l’utilisation de l’application de rencontres Grindr est une mesure objective permettant d’identifier les candidats optimaux pour l’initiation d’une prophylaxie pré-exposition (PrEP).

Pourquoi est-ce important ?

  • Il est essentiel de comprendre les comportements des individus à risque d’acquisition du VIH pour l’initiation précoce d’une PrEP.
  • L’évaluation de l’utilisation des applications de rencontres dans les populations à haut risque peut être utilisée par les cliniciens pour cibler les candidats à une PrEP.

Protocole de l’étude

  • Étude de cohorte emboîtée menée auprès d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) ayant participé à un programme communautaire proposant gratuitement des dépistages des infections sexuellement transmissibles, en plus d’un accès gratuit et immédiat à un traitement. 
  • L’utilisation de l’application Grindr a été suivie pour les participants utilisant un iPhone.
  • Il a également été demandé aux participants de répondre à des enquêtes démographiques, relatives à l’usage de substances et leurs comportements sexuels au cours des 3 mois précédents.

Principaux résultats

  • Les utilisateurs de Grindr ont obtenu des scores significativement plus élevés au test précoce de San Diego pour les comportements sexuels à haut risque (médiane de 5 contre 2, P 
  • Les utilisateurs réguliers de Grindr ont déclaré près de deux fois plus de partenaires sexuels. Par ailleurs, un plus grand nombre de cas de chlamydiose et de blennorragie nouvellement diagnostiqués avaient été observés dans cette population.
  • Les HSH qui utilisent l’application Grindr étaient plus susceptibles d’accepter immédiatement l’initiation d’une PrEP, 25 % contre 14 %. 
  • Analyse multivariée des caractéristiques qui augmentent l’acceptation d’une PrEP : plus jeune âge, diagnostic récent d’une infection sexuellement transmissible, comportements sexuels à plus haut risque.

Limites

  • Cohorte monocentrique.
  • L’étude ne portait que sur une application de rencontres et une plateforme téléphonique.
  • Les résultats ont été présentés lors d’une conférence, sans examen par des pairs.

Commentaire d’expert

  • Eric Daar, MD, chef du service de médecine du VIH au centre médical Harbor-UCLA (Harbor-UCLA Medical Center), a déclaré qu’il est essentiel de comprendre les comportements des individus à haut risque, car la PrEP est l’un des principaux piliers de la lutte contre l’épidémie de VIH. Le Dr Daar, qui n’était pas impliqué dans l’étude, a ajouté que l’étude constitue une nouvelle stratégie pour améliorer les connaissances sur ce sujet.