IDWeek 2019 — 7 jours d'antibiotiques, un traitement adapté en cas de bactériémie à Gram négatif non compliquée


  • Marielle Fares, Pharm.D.
  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients hospitalisés pour une bactériémie à Gram négatif dont l'état est stable peuvent être traités sans risque par une cure d'antibiotiques de 7 jours.
  • La réduction de la durée de traitement en cas de bactériémie à Gram négatif non compliquée est une mesure importante de gestion des antibiotiques.

Pourquoi est-ce important ?

  • La bactériémie à Gram négatif est associée à une morbidité et une mortalité élevées chez les patients hospitalisés.
  • La durée optimale de traitement chez ces patients est inconnue.

Méthodologie

  • Étude de non-infériorité randomisée, multicentrique, en ouvert menée auprès de 604 patients atteints de bactériémie à Gram négatif dont l'état était stable.
  • Les patients ont été randomisés pour recevoir une antibiothérapie pendant 7 jours (n = 306) ou 14 jours (n = 298) sur la période 2013-2017.
  • La plupart des patients étaient atteints d'infections urinaires (68 %), dont les agents pathogènes responsables les plus fréquents étaient les entérobactériacées (90 %).
  • Le critère d'évaluation principal était un critère composite de mortalité toutes causes confondues, récidive, complications avec suppuration locale ou distante, réadmissions et hospitalisations prolongées (> 14 jours).
  • La marge de non-infériorité était de 10 %.

Principaux résultats

  • La cure d'antibiothérapie de 7 jours était non inférieure à celle de 14 jours chez les patients stables hospitalisés pour une bactériémie à Gram négatif.
  • Le critère d'évaluation principal a été observé chez 140 des 306 patients (46 %) du groupe recevant la cure de 7 jours vs 144 des 298 patients (48 %) du groupe recevant la cure de 14 jours (IC à 95 % : −10,5 % à 5,3 %).
  • Aucune différence significative n'a été observée concernant les événements indésirables.

Limitations

  • L'étude se limitait aux entérobactériacées. 
  • Les résultats obtenus ne peuvent pas être généralisés à Pseudomonas aeruginosa ou à Acinetobacter baumannii.