IDWeek 2018 — Utilisation d'une stratégie DOOR-MAT pour évaluer la pertinence de diverses antibiothérapies en cas de bactériémie


  • Emily Willingham, PhD
  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients présentant une bactériémie à Escherichia coli et Klebsiella pneumoniae, la stratégie DOOR-MAT (Desirability of Outcome Ranking for Management of Antimicrobial Therapy - Classement de l'utilité des résultats dans la prise en charge par traitement antimicrobien) a montré qu'un traitement empirique (basé sur la sensibilité aux bêta-lactamines [BL]) présente un trop large spectre et que la thérapie guidée par diagnostic moléculaire rapide (DMR) est plus adaptée.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les auteurs déclarent que la stratégie DOOR-MAT permet de mesurer effectivement la pertinence d'un traitement de la bactériémie et que l'utilisation du DMR pour orienter la thérapie pourrait limiter le surtraitement sans pour autant nuire à l'efficacité.
  • Le DMR permet d'obtenir une prédiction de la sensibilité en quelques heures.
  • La stratégie DOOR-MAT classe les thérapies de 100 (optimale) à 0 (inactive).

Principaux résultats

  • Une sensibilité aux BL a été identifiée dans 88 % des cas inclus.
  • La résistance était faible (
  • Méthode empirique :
    • La stratégie DOOR-MAT a identifié un surtraitement modéré dans 59 % des cas.
    • Le score DOOR-MAT moyen était de 66,1.
    • Le choix empirique était actif dans 98 % des cas.
  • Thérapie simulée guidée par DMR : 
    • 7 % de surtraitements.
    • Thérapie active dans 95 % des cas.
    • Score DOOR-MAT moyen de 91,4.

Méthodologie

  • Patients relevant du Ministère des Anciens Combattants des États-Unis et ayant une hémoculture positive à E. coli (n = 9 981) ou à K. pneumoniae (n = 4 545), 2006-2015 ; sensibilité observée ou implicite à 4 BL chez tous les patients.
  • Simulation de l'application du DMR à ces cas.
  • Comparaison des résultats de pertinence du traitement empirique vs DMR au moyen des scores DOOR-MAT.

Limitations

  • DMR reposant sur la simulation basée sur des données rétrospectives.