IAS 2019 — Les essais ADVANCE et NAMSAL démontrent une prise de poids progressive avec le dolutégravir


  • Myriam Vidal Valero
  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le dolutégravir (DTG), le traitement antirétroviral (TAR) privilégié pour le VIH, est associé à une prise de poids, selon les résultats des essais ADVANCE et NAMSAL.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le DTG a été associé à une prise de poids et à une obésité clinique, et de manière encore plus marquée chez les personnes d’origine ethnique noire et les femmes.
  • L’OMS vient tout juste de recommander le dolutégravir comme traitement de première intention.

Protocole de l’étude

  • Dans l’essai NAMSAL de 96 semaines, 613 patients naïfs de traitement au Cameroun ont été répartis de manière aléatoire pour recevoir l’association fumarate de ténofovir disoproxil (TDF)/lamivudine/DTG ou l’association TDF/lamivudine/éfavirenz (EFV).
  • Dans l’essai ADVANCE de 96 semaines, 1 053 patients naïfs de traitement en Afrique du Sud ont été répartis de manière aléatoire pour recevoir l’association ténofovir alafénamide (TAF)/emtricitabine/DTG, TDF/emtricitabine/DTG ou TDF/emtricitabine/EFV.
  • Les deux essais ont mesuré les variations du poids corporel et l’IMC entre les différents bras de traitement ; l’essai ADVANCE a également comparé la masse grasse au niveau du tronc. 

Principaux résultats

  • Le DTG administré en première intention, avec TDF/lamivudine, a été associé à une prise de poids et une obésité clinique (ADVANCE et NAMSAL).
  • Une augmentation de la masse grasse au niveau du tronc et des membres a été associée à TAF/emtricitabine (ADVANCE).
  • Les femmes ont présenté une prise de poids plus marquée et progressive avec le DTG plus TAF/emtricitabine ou TDF/emtricitabine (ADVANCE). 

Limites

  • Tous les participants n’ont pas été au terme des 96 semaines de suivi. 
  • Les résultats présentés lors d’une conférence, sans examen par des pairs, proviennent d’une analyse préliminaire d’une étude dont l’inclusion est toujours en cours.