IAS 2019 — Les cibles 90-90-90 des Nations Unies ne sont pas atteintes dans certaines régions


  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Des régions entières ne sont pas sur la voie d’atteindre les objectifs énoncés dans la Déclaration politique des Nations Unies 2016 sur la fin du SIDA.
  • Le rapport 2018 Communautés au centre de l’ONUSIDA (UNAIDS Communities at the Centre) indique, néanmoins, que la lutte contre le VIH progresse dans le monde.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cibles : faire en sorte que 90 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, que 90 % de ces personnes reçoivent un traitement antirétroviral (TARV) et que 90 % des personnes sous traitement aient une charge virale supprimée à l’horizon de 2020. 

Principaux résultats

  • 7,4 millions de personnes ont encore besoin d’un traitement efficace.
  • L’objectif mondial qui voulait que 1,6 million d’enfants aient accès à un TARV d’ici 2018 n’a pas été atteint.
  • Les services de réduction des risques ne sont suffisants que dans un petit nombre de pays.
  • À l’échelle mondiale, l’objectif visant à permettre l’accès à la prophylaxie de pré-exposition pour 3 millions de personnes d’ici 2020 est loin d’être atteint.
  • Malgré des progrès initiaux obtenus dans la réduction des infections chez les jeunes femmes, les populations clés restent à risque et représentent plus de 50 % des nouvelles infections à VIH.
  • L’Afrique orientale et australe ont connu une baisse de 44 % de la mortalité entre 2010 et 2018.
  • Les régions d’Europe orientale-Asie centrale et du Moyen-Orient-Afrique du Nord ont enregistré une augmentation de 5 % et 9 %, respectivement.
  • Six pays ont atteint toutes les cibles 90-90-90.