IAS 2019 — Le risque d’anomalies du tube neural augmente avec le dolutégravir


  • Ana ŠARIĆ
  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’exposition in utéro au dolutégravir (DTG) dès la conception augmente légèrement le risque d’anomalies du tube neural (ATN), par rapport aux taux attendus et ceux obtenus avec d’autres traitements antirétroviraux (TARV). 

Pourquoi est-ce important ?

  • L’OMS a identifié le DTG comme un traitement de première intention avec une recommandation forte.
  • De nombreuses recommandations préconisent l’utilisation du DTG, par rapport à l’éfavirenz (EFV).
  • Certaines données ont associé le DTG au risque d’ATN.

Principaux résultats

  • Sur 119 477 accouchements, entre 2014 et 2019, 98 ATN sont survenues :
    • Prévalence : 0,08 %, approximativement les taux attendus (généralement ~1/1 000 naissances).
  • Sur les 1 683 accouchements de femmes sous TARV à base de DTG depuis la conception, 5 ATN ont été identifiées :
    • Prévalence : 0,30 %.
  • Des ATN ont été identifiées dans 15 des 14 792 (0,10 %) accouchements impliquant tout autre TARV depuis la conception, dont 3 parmi les 7 959 (0,04 %) femmes exposées à l’EFV dès la conception.
  • Différence de prévalence pour l’exposition au DTG, par rapport à l’exposition à tous les autres types de TARV dès la conception : 0,20 % (IC à 95 % : 0,01–0,59 %). 

Protocole de l’étude

  • L’étude Tsepamo recueille des informations au moment de l’accouchement pour l’ensemble des naissances survenues dans les services de maternité publics de différentes régions du Botswana.
  • Elle a ainsi recueilli des données sur plus de 70 % des naissances dans le pays.

Limites

  • Ces données ont été présentées lors d’une conférence, sans examen par des pairs.
  • L’étude se concentre sur une population régionale spécifique.