IAS 2019 — La mise à jour de l’essai DISCOVER suggère une prophylaxie potentielle du VIH


  • Laura Vargas-Parada, Ph.D.
  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • L’essai DISCOVER a évalué l’efficacité de l’association F/TAF, approuvée dans le cadre du traitement du VIH, sur la réduction du risque d’acquisition du VIH. 
  • Mise à jour : les chercheurs affirment que F/TAF protège de manière plus précoce et plus durable contre le VIH, par rapport à l’association F/TDF. 

Pourquoi est-ce important ? 

  • Le seul médicament approuvé pour la prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP) est F/TDF.
  • L’association F/TAF est rapportée comme étant non inférieure à F/TDF en PrEP chez 5 387 participants.

Protocole de l’étude 

  • Essai de non-infériorité randomisé, en double aveugle, évaluant la sécurité d’emploi et l’efficacité, dans 92 centres d’étude aux États-Unis, au Canada et en Europe occidentale.
  • Le risque de VIH, l’incidence des infections sexuellement transmissibles, l’observance et la pharmacocinétique ont été comparés. 
  • La relation entre l’observance et l’efficacité a été évaluée dans le cadre d’une étude cas-témoins emboîtée.

Principaux résultats  

  • La non-infériorité a été confirmée par une analyse de sensibilité ; rapport de taux d’incidence : 0,55 (IC à 95 % : 0,20–1,48). 
  • L’analyse bayésienne a montré une probabilité de 96 % (intervalle de crédibilité à 95 %) que F/TAF soit plus efficace que F/TDF.
  • Les taux de ténofovir diphosphate dans les cellules mononucléées du sang périphérique étaient 6,3 fois plus élevés avec F/TAF qu’avec F/TDF et ont atteint une concentration efficace à 90 % plus rapidement.
  • 98 % des patients recevant F/TAF avaient des concentrations médicamenteuses intracellulaires supérieures au seuil considéré comme protecteur contre le VIH, contre 65 % des patients recevant F/TDF. 
  • Lors de l’estimation de la durée de la protection avec un panel de données historiques et issues de l’essai, F/TAF a fourni une durée de protection 60 % plus longue.

Limites

  • Données préliminaires, aucune analyse des coûts, présentation lors d’une conférence sans examen par des pairs.