IAS 2019 — L’essai MOSAICO de phase III évaluera l’efficacité d’un vaccin candidat contre le VIH-1


  • Myriam Vidal Valero
  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’étude MOSAICO est un essai de phase III évaluant l’efficacité d’un vaccin candidat contre le VIH-1.
  • Ce vaccin est destiné à prévenir l’infection à VIH-1 chez les hommes cisgenres et les personnes transgenres séronégatifs pour le VIH-1 ayant des relations sexuelles avec des hommes cisgenres et/ou des personnes transgenres.
  • L’étude doit débuter au mois de septembre 2019.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ce vaccin complétera d’autres interventions préventives visant à arrêter la transmission du virus.

Protocole de l’étude

  • Une étude de phase III multicentrique, randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo sera menée afin d’évaluer l’efficacité d’un schéma vaccinal hétérologue composé d’Ad26.Mos4.VIH, avec clade C gp140 et Mosaic gp140 comme adjuvants.
  • 3 800 participants seront randomisés selon un rapport de 1:1 pour recevoir un placebo ou le vaccin.
  • Au cours des six mois précédents, les participants doivent avoir eu des rapports anaux ou vaginaux réceptifs sans préservatif, ou bien avoir présenté une blennorragie rectale ou urétrale, une chlamydiose ou une syphilis incidente, ou avoir consommé des stimulants (par ex., la cocaïne), ou avoir eu cinq partenaires sexuels ou plus.
  • Les participants qui choisissent d’avoir recours à la prophylaxie pré-exposition (PrEP) seront exclus de l’étude, mais après l’administration de la première vaccination, les participants pourront choisir de débuter la PrEP à tout moment, tout en continuant à participer à l’étude. 
  • La PrEP à action prolongée n’est pas autorisée dans les 24 mois précédant le premier jour de l’étude.
  • Tous les participants se verront proposer des méthodes de prévention complètes.
  • L’étude permettra dans une certaine mesure de comparer l’ajout du vaccin à la formule de prévention standard et la formule de prévention standard seule.

Limites 

  • Les participants qui choisissent de reprendre la PrEP seront pris en compte pour certaines analyses, mais pas pour les analyses de l’efficacité du vaccin.