Hypertension : le bénéfice de la dénervation rénale se maintient à six mois


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La dénervation rénale (DR) par échographie endovasculaire pourrait constituer un traitement alternatif pour l’hypertension. C’est ce que suggèrent les résultats à six mois de l’essai RADIANCE-HTN SOLO, qui ont été publiés dans la revue Circulation

L’essai multicentrique, international, randomisé et en aveugle a comparé la DR par échographie endovasculaire à une intervention simulée pour le contrôle de l’hypertension. 

Les résultats précédents de l’étude avaient montré que la DR avait conduit à un effet d’abaissement de la pression artérielle (PA) significatif et sûr après deux mois, chez des patients atteints d’une hypertension légère à modérée ne prenant pas de médicaments antihypertenseurs. 

Dans la dernière partie de l’étude, l’équipe a étudié si la DR restait efficace chez les patients après six mois, à la suite de l’ajout d’un traitement antihypertenseur standardisé en soins par paliers (standardised stepped-care anti-hypertensive treatment, SSAHT) faisant partie des recommandations. Un total de 69 patients ayant fait l’objet d’une DR et de 71 patients ayant fait l’objet d’une intervention simulée ont été inclus. 

Même si la majorité des patients ont eu besoin de l’ajout d’un SSAHT, une quantité plus faible de médicaments a été administrée dans le groupe de la DR et l’effet d’abaissement de la PA lié à la DR s’est maintenu à six mois. Aucune augmentation significative n’a été constatée concernant les effets indésirables associés à la DR, par rapport à l’intervention simulée. 

Les auteurs ont conclu que si la sécurité d’emploi est maintenue dans le cadre d’études plus vastes comportant un suivi plus long, la DR s’avèrerait être un traitement adjuvant prometteur pour les patients atteints d’une hypertension.