Hygiène domestique en temps de confinement


  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Si le confinement est actuellement une mesure indispensable en France pour lutter contre la pandémie de COVID-19, ses effets potentiellement délétères doivent aussi être combattus. Ainsi l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) signale que de nombreux cas d’accidents domestiques et d’intoxications en lien avec le COVID-19 ont été rapportés par les centres anti-poisons. Simultanément, l’Académie de médecine rappelle les mesures à prendre mais aussi les précautions dans leur mise en œuvre à l’égard des enfants et des personnes âgées. Voici les principales préconisations des deux institutions.

  • Se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon (les gels et solutions hydroalcooliques désinfectent mais ne nettoient pas).

  • Se couvrir la bouche et le nez en cas de toux ou d’éternuement, de préférence avec un mouchoir à usage unique, à jeter immédiatement, avec lavage de mains aussitôt après.

  • Maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes du domicile lorsqu’elles mangent, parlent ou toussent. Éviter de se toucher le visage, le nez, les yeux et la bouche.

  • Tenir hors de portée des enfants tous les produits ménagers, ainsi que les solutions hydro-alcooliques. La surveillance des enfants jusqu’à l’âge de 4-5 ans doit être continue.

  • Chez les personnes âgées, la prévention portera surtout sur le risque de chutes (toilettes, salles de bain) et d’intoxications (automédication, utilisation intempestive d’eau de javel ou autres désinfectants).

  • Les huiles essentielles ne protègent pas contre le coronavirus. Elles ne doivent pas être utilisées chez les personnes souffrant d’affections respiratoires (asthme notamment) ni chez les femmes enceintes ou allaitantes.

  • Les surfaces des équipements et ustensiles de cuisine, ainsi que celles fréquemment touchées par les habitants du domicile doivent être nettoyées souvent (lingettes imprégnées d’alcool à 70°C ou eau de javel diluée). Portables, télécommandes, claviers, souris d’ordinateurs seront désinfectés avec des lingettes imprégnées d’alcool à 70°C (pas d’eau de javel ni de solution hydro-alcoolique).

  • Les fruits et légumes frais doivent être nettoyés soigneusement à l’eau, mais en aucun cas à l’eau de javel ou autre produit désinfectant non conçu pour cela.

  • Ne pas laver les œufs (le lavage augmente la porosité de la coquille), ne pas consommer les œufs cassés ou fêlés.

  • Les suremballages des aliments doivent être enlevés (par exemple, cartons autour des yaourts).

  • Réfrigérateurs : ne pas le surcharger ; surveiller sa température ; placer les aliments sensibles (viandes, poissons, plats cuisinés…) dans la partie la plus froide ; éviter le contact direct entre aliments crus et cuits ; nettoyer sans tarder les surfaces souillées.

  • Cuire les aliments à au moins 70°C. Viande et poisson crus ainsi que produits laitiers au lait cru sont fortement déconseillés aux jeunes enfants, femmes enceintes, personnes âgées et immunodéprimées. Ne pas préparer les aliments en cas de symptômes de gastroentérite ou de syndrome grippal.

  • Maintenir une activité physique, et pas obligatoirement faire du sport : se déplacer, réaliser des tâches domestiques, monter ou descendre des escaliers, etc. Multiplier les pauses en cas d’utilisation d’écrans. Et attention au grignotage !