Grippe : le seuil épidémique a été franchi


  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir :

  • La grippe vient de franchir le seuil épidémique dans 2 régions de France métropolitaine (Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur) et les 11 autres régions sont déjà en phase pré-épidémique
  • Depuis le début de la surveillance, on compte déjà 135 cas graves de grippe admis en réanimation et 11 décès
  • Près de 80% de ces cas graves présentaient des facteurs de risque de complication et pourtant 75% n’étaient pas vaccinés
  • On constate une co-circulation des virus grippaux de type A et de type B
  • Pour rappel, un délai de 15 jours après vaccination est nécessaire pour être protégé

D’après le bulletin épidémiologique hebdomadaire publié par Santé publique France le 15 janvier 2020, la grippe vient de franchir le seuil épidémique dans 2 régions de France métropolitaine : Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les 11 autres régions métropolitaines ne vont sûrement pas tarder à suivre car elles sont déjà en phase pré-épidémique : la totalité du territoire est donc impacté.

Au cours de la 2ème semaine de 2020, on estime que :

  • Le taux de consultations pour syndrome grippal en ambulatoire était de 85/100.000 habitants,
  • La proportion de syndromes grippaux parmi les consultations de SOS Médecins était de 5,4%,
  • Le nombre de passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal était de 2.521 et le nombre d’hospitalisations de 246.

Depuis le 4 novembre 2019, 135 cas graves de grippe ont été admis en réanimation et 11 sont décédés (8%). L'âge moyen de ces cas graves était de 51 ans et 65% étaient des hommes. La majorité (79%) présentait des facteurs de risque de complication. Pourtant, parmi ces patients à risque, lorsque le statut vaccinal était connu, on a constaté que 75% n’avaient pas été vaccinés. Un virus de type A a été identifié chez 73% de ces cas graves.

Depuis le début de la surveillance pour cette saison 2019/2020, on constate une co-circulation des virus grippaux de type A et de type B. En médecine ambulatoire, parmi les 180 prélèvements analysés positifs pour la grippe, on a retrouvé :

  • 50% de virus de type A : 33% A(H1N1)pdm09, 14% A(H3N2) et 3% A non sous-typés,
  • 50% de virus de type B : 46% B/Victoria, 2% B/Yamagata et 2% B de lignage non déterminé.

En milieu hospitalier, sur les 1.816 prélèvements analysés positifs pour la grippe :

  • 63% correspondaient à un virus de type A,
  • 37% à un virus de type B.

On peut rappeler que la vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications mais qu’un délai de 15 jours après l’injection est nécessaire pour être protégé. Le vaccin quadrivalent est composé cette année des souches suivantes :

  • A/Brisbane/02/2018 (H1N1) pdm09,
  • A/Kansas/14/2017 (H3N2),
  • B/Colorado/06/2017 (lignée Victoria/2/87),
  • B/Phuket/3073/2013 (lignée Yamagata/16/88).

Ces souches vaccinales semblent être en adéquation avec les virus qui circulent cette année.

Les collectivités de personnes âgées ne sont pas non plus épargnées puisque, depuis le 30 septembre 2019, 233 épisodes de cas groupés d’infection respiratoire aiguë (IRA) ont été signalés dans ce type d’établissement.