Grippe : faut-il vacciner tout le monde cette année ?


  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir :

  • Il est important d’augmenter cette année la couverture vaccinale contre la grippe afin de faciliter le diagnostic différentiel avec le COVID-19 et soulager le système de santé
  • L’Académie de médecine recommande d’élargir la vaccination contre la grippe à « toute personne présentant des facteurs de risque d’évolution sévère en cas d’infection par un virus grippal ou par le SARS-CoV-2 »
  • Elle recommande également de rendre obligatoire la vaccination antigrippale pour tous les soignants et les personnels sociaux en contact avec les personnes vulnérables
  • Une vaccination de toute la population ne semble pas envisageable car, même si les laboratoires ont anticipé une augmentation de leur production de vaccins anti-grippaux, celle-ci ne sera probablement pas suffisante

Comme le souligne l’Académie de médecine, « l’absence de vaccin contre le SARS-CoV-2 ne doit pas faire oublier qu’il existe un vaccin contre la grippe » ! En effet, une co-épidémie grippe-COVID-19 paraissant inéluctable cet hiver, il est particulièrement important d’augmenter la couverture vaccinale contre la grippe, celle-ci étant insuffisante en France.

Pourquoi est-ce particulièrement important cette année ?

Grippe et COVID-19 ayant des symptômes similaires, le diagnostic différentiel sera plus aisé chez une personne ayant été vaccinée contre la grippe. De plus, limiter l’ampleur de l’épidémie de grippe permettra de soulager le système de santé : moins de consultations en ville et de tests PCR COVID-19 pour syndrome grippal, moins d’hospitalisations pour grippe (notamment en réanimation), moins de surmortalité… Par ailleurs, certains patients pourraient être co-infectés par le virus de la grippe et le SARS-CoV-2, ce qui aggraverait fortement le pronostic…

Doit-on vacciner tout le monde ?

L’Académie de médecine recommande de :

  • Vacciner « la population définie au calendrier des vaccinations 2020 » mais aussi d’élargir cette protection à « toute personne présentant des facteurs de risque d’évolution sévère en cas d’infection par un virus grippal ou par le SARS-CoV-2 ».
  • Rendre obligatoire la vaccination antigrippale pour tous les soignants et les personnels sociaux en contact avec les personnes vulnérables, en particulier dans les EHPAD, les institutions, les hôpitaux et les crèches.
  • Associer la vaccination antigrippale et la vaccination antipneumococcique chez les personnes âgées de plus de 65 ans, en raison de la gravité des infections invasives à pneumocoque sur ce terrain.
  • Inscrire l’obligation pour les médecins de proposer la vaccination antigrippale à toutes les personnes consultantes.

Certains professionnels de santé se prononcent en faveur de la vaccination de toute la population contre la grippe. Cependant, même si les laboratoires ont augmenté leur production en prévision d’une plus large vaccination cette année, il semble peu probable qu’ils puissent fournir toute la population : une rupture de stocks pourrait se faire au détriment des personnes les plus fragiles pour lesquelles la vaccination est indiquée dans les recommandations…

Pour rappel, le calendrier vaccinal 2020 recommande de vacciner contre la grippe :

  • Toutes les personnes âgées de 65 ans et plus,
  • Les personnes à risque de grippe sévère ou compliquée (femmes enceintes, personnes atteintes de certaines pathologies, personnes obèses),
  • Les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite, ainsi que dans un établissement médico-social d’hébergement, quel que soit leur âge,
  • L’entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave,
  • L’entourage des personnes immunodéprimées,
  • Les professionnels de santé et tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère,
  • Le personnel navigant des bateaux de croisière et des avions, ainsi que le personnel de l’industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs (guides).

Quand faut-il vacciner ?

Comme chaque année, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière commencera mi-octobre.