GIST : aucune récidive n’est survenue au cours des cinq ans de traitement par imatinib dans le cadre de l’étude PERSIST-5

  • Raut CP & al.
  • JAMA Oncol
  • 1 déc. 2018

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un traitement adjuvant de cinq ans à base d’imatinib permet de réduire le taux de récidive et d’améliorer la SG chez les patients atteints de tumeurs stromales gastro-intestinales (Gastrointestinal Stromal Tumors, GIST) à risque intermédiaire ou à haut risque.
  • Aucun patient porteur d’une mutation sensible à l’imatinib n’a présenté de récidive de la maladie au cours du traitement.
  • Le taux d’interruption du traitement est élevé.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des études antérieures ont révélé des récidives tardives des GIST à un, deux et trois ans après une résection R0/R1 ; le bénéfice associé à un traitement supplémentaire demeure inconnu.

Protocole de l’étude

  • L’étude de phase II multicentrique, à bras unique et menée en ouvert PERSIST-5 a inclus 68 patients recevant 400 mg d’imatinib une fois par jour pendant 5 ans.
  • Financement : Novartis.

Principaux résultats

  • Après une durée médiane de traitement de 55,1 mois et un suivi moyen de 19,6 mois :
    • survie sans récidive à cinq ans : 90 % (IC à 95 % : 80–95 %) ; aucune récidive n’est survenue pendant que les patients prenaient de l’imatinib ;
    • SG à cinq ans : 95 % (IC à 95 % : 86–99 %) ; deux des trois décès survenus n’étaient pas liés au traitement ni à la tumeur.
  • 49 % des patients ont interrompu le traitement avant la fin de la durée prévue de cinq ans. Raisons de l’interruption :
    • choix du patient : 21 % ;
    • événements indésirables : 17 % ;
    • autres causes : 11 %. 

Limites

  • Petite population.
  • 26 % des patients étaient atteints d’une GIST à risque intermédiaire.