Gestion des DASRI, EPI et masques : quoi de neuf ?


  • Serge Cannasse
  • Actualités socio-professionnelles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À la demande de la DGS (Direction générale de la santé), le HCSP (Haut Conseil de la santé publique) a complété ses recommandations relatives à la gestion des déchets d’activité de soin à risque infectieux (DASRI), ainsi que celle des EPI (équipements de protection individuelle) et des masques. Elles tiennent compte à la fois des possibilités de traitement de ces déchets en France, très suffisantes en France, et des données scientifiques actuelles sur la contagiosité de divers supports en relation avec le SARS-CoV-2.

Établissements possédant une double filière DASRI perforants et non perforants :

  • Éliminer les DASRI perforants dans des emballages homologués et selon la filière DASRI.

  • Dans les secteurs Covid-19, éliminer les EPI des soignants, patients et personnel de nettoyage, les protections pour adultes incontinents, le linge à usage unique, par la filière DASRI non perforants dans des emballages homologués.

  • Dans les secteurs non Covid-19, les EPI des soignants, patients et personnel de nettoyage, les protections pour adultes incontinents, le linge à usage unique, peuvent être éliminés via les ordures ménagères, dans un double sac après stockage de 24 heures à température ambiante, afin de délester la filière DASRI, si nécessaire. (À signaler un avis divergent d’un des membres du groupe de travail sur ce point spécifique)

Établissements sociaux et médico-sociaux ne possédant pas cette double filière :

  • Éliminer les DASRI perforants dans des emballages homologués et selon la filière DASRI.

  • Dans les secteurs Covid-19 et non Covid-19, éliminer actuellement, faute de filière DASRI non perforants, les EPI des soignants, patients et personnel de nettoyage, les protections pour adultes incontinents, le linge à usage unique via les ordures ménagères, dans un double sac après stockage de 24 heures à température ambiante.

  • Mettre en place rapidement une filière DASRI non perforants au niveau de ces établissements afin de traiter de manière optimale les déchets à risque infectieux en lien avec la prise en charge des patients infectés éventuels ou dans les secteurs Covid-19 si existants (du fait de l’incertitude sur la durée de l’épidémie et la possibilité d’autres épidémies).

Autres établissements sans filière DASRI perforants et non performants (cabinets libéraux, centres COVID-19, lieux d’hébergement des malades) :

  • Éliminer les DASRI perforants et les déchets biologiques de tests de dépistage Covid-19 dans des emballages homologués et selon la filière DASRI.

  • Éliminer les EPI des soignants, patients et personnels de nettoyage, les protections pour adultes incontinents, le linge à usage unique via les ordures ménagères, dans un double sac après stockage de 24 heures à température ambiante.

Autres préconisations.

Les mesures de protection des professionnels des déchets sont les mêmes que pour la population générale, sous réserve d’un avis par le médecin du travail.

Le recyclage des matières plastiques contenus dans les masques doit faire l’objet d’une évaluation bénéfices/risques du point de vue environnemental, compte tenu des opérations logistiques et techniques qui lui sont associées.