Gare aux méthodes naturelles de blanchiment des dents


  • JIM Vu par vos patients
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Avoir des dents blanches est devenue une injonction esthétique à laquelle se plient de plus en plus de Français. Certains préfèrent employer des solutions naturelles pour parvenir à ce résultat. Mais qui dit naturel ne dit pas doux et inoffensif pour autant. Interrogé sur le sujet par E-Santé, le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l'Union française pour la santé bucco-dentaire, passe en revue ces méthodes, sans qu'aucune ne trouve grâce à ses yeux.

La première d'entre elles consiste à appliquer de la poudre de charbon végétal sur les dents. Cette pratique très à la mode est particulièrement abrasive. Elle « va user l'émail des dents, rendant les dents poreuses », explique le spécialiste. Comme l'émail ne se renouvelle pas, elle finit par provoquer des sensibilités dentinaires irréversibles. Et inutile d'espérer changer la teinte de ses dents avec le charbon végétal. Au mieux, l'utilisateur obtiendra une légère illumination de la coloration naturelle et l'élimination de quelques tâches. Une bien maigre consolation pour de gros dégâts... Le bicarbonate de soude n'est pas plus conseillé : « il a une tendance à illuminer la coloration naturelle des dents car il a un effet polissant. Mais, en même temps, il agit comme un décapant si on l'utilise régulièrement », explique le Dr Lequart. Mélanger du dentifrice avec du sel de mer même iodé n'est pas moins dangereux. Abrasif et déminéralisant pour la dent, cette méthode provoque également l'usure prématurée de l'émail. Enfin, l'association jus de citron-bicarbonate est à proscrire pour les mêmes raisons.

Pour réaliser un léger blanchiment, le dentiste préconise l'achat de dentifrices qui contiennent des substances légèrement abrasives (comme des cristaux de silice), voire du peroxyde d'hydrogène en faible concentration. Ces produits offrent de bons résultats sur les colorations légères de surface dues au tabac, à l'excès de café ou de thé. Un détartrage annuel chez le dentiste permet de redonner de l'éclat à la dentition. Pour prévenir le jaunissement des dents, l'arrêt du tabac s'impose. Les buveurs de café et de thé peuvent également rincer leur bouche à l'eau claire après avoir absorbé ces boissons. Ce simple geste permet d'éviter la formation de tâches dues aux tanins.