Fracture ouverte sévère : le traitement par pression négative n’apporterait aucun bénéfice par rapport à une prise en charge standard

  • Costa ML & al.
  • JAMA
  • 12 juin 2018

  • Par Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

La cicatrisation d’une plaie par pression négative, réalisée grâce à un système de pompe sur un pansement spécifique au site même de la plaie, a été comparée à une prise en charge standard au sein de 24 hôpitaux de prise en charge des traumatismes majeurs au Royaume-Uni. Les résultats de cette étude montrent qu’il n’y avait aucune différence significative d’amélioration de l’incapacité fonctionnelle à 12 mois entre le traitement par pression négative et la prise en charge standard.

Pourquoi est-ce important ?

La prise en charge d'une fracture ouverte intègre notamment un débridement chirurgical avec excision du tissu lésé et administration d’antibiotiques. Un pansement non adhésif est généralement appliqué pour protéger la plaie d’une éventuelle contamination et celle-ci est réévaluée pour un débridement complémentaire 48 à 72 heures plus tard. La cicatrisation par pression négative favoriserait le processus cicatriciel ; cependant, cette prise en charge est plus coûteuse qu’une prise en charge traditionnelle. Jusqu'à présent, une seule étude randomiséeavait comparé l’utilisation de pansement classique à la cicatrisation par pression négative chez des sujets présentant une fracture ouverte sur un membre inférieur. Le faible nombre de patients inclus ne permettait pas d’avoir un niveau de preuve solide. Si plusieurs recommandations à travers le monde suggèrent que cette technique pourrait présenter un intérêt, les résultats mentionnés ici tendent à le pondérer.

Principaux résultats

Au total, sur les 460 sujets ayant été randomisés (âge moyen 45,3 ans, 74% d’hommes), 88% ont réellement terminé l’étude. À 12 mois, aucune différence statistiquement significative n’a pu être mise en évidence sur le score d’incapacité fonctionnelle (allant de 0 = aucune incapacité à 100 = incapacité totale) : le score moyen était de 45,5 dans le groupe pression négative versus 42,4 dans le groupe traitement standard, soit une différence de -3,9 [-8,9 à 1,2], (p=0,13).

De même, aucune différence significative n’a été mise en évidence entre les deux groupes en ce qui concerne la survenue d’infections profondes au site chirurgical ou encore de différence sur la qualité de vie des patients.

Méthodologie

Étude pragmatique, multicentrique randomisée menée au Royaume-Uni à partir de 460 sujets âgés de 16 ans et plus ayant eu une fracture ouverte sévère d'un membre inférieur entre juillet 2012 et décembre 2015.

Principales limitations

Après randomisation, environ 5% des patients ont changé de groupe de traitement. Seuls 88% des patients ont terminé l’étude, de nombreux patients ont été perdus de vue.