Flambée d’Ebola : les 7 à 10 prochains jours vont être cruciaux, selon le directeur de l’OMS


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a averti que la semaine prochaine sera cruciale pour s’assurer que les autorités sont en mesure « d’inverser le cours » de la flambée d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC). 

Plus tôt cette semaine, le Dr Tedros a informé le Conseil de sécurité des Nations Unies et le Comité régional de l’OMS pour l’Afrique réuni pour sa 68e session des nouveaux éléments sur la riposte à la flambée d’Ebola en RDC. Les dernières données de l’OMS indiquent qu’à la date du 26 août, un total de 111 cas confirmés et probables de maladie à virus Ebola (MVE) avaient été rapportés, causant 75 décès. En tout, 15 agents de santé ont été touchés, parmi lesquels 14 sont des cas confirmés, avec un décès à déplorer.

Décrivant la situation actuelle sur Twitter, le Dr Tedros a déclaré que les 7 à 10 prochains jours seraient une « période cruciale ». « Nous devons contrôler la flambée avant qu’elle ne se propage dans des zones qui nous sont inaccessibles », a-t-il affirmé. 

Dans le même temps, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a déclaré que leurs équipes sont confrontées « à la peur et à la colère » de certaines populations lorsqu’elles viennent enterrer les personnes décédées conformément aux protocoles portant sur les inhumations sans risque et dans la dignité. L’organisation a déploré que la résistance des populations, associée aux conflits et à la hausse des cas d’Ebola, complique la riposte à la flambée.