Fiabilité des études concernant les cabines de bronzage

  • Adekunle L & al.
  • BMJ
  • 4 févr. 2020

  • Par Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

Une étude vient d’évaluer s’il existait une association entre les conclusions des études menées sur les cabines de bronzage et le financement de ces études par les industriels du secteur. Le résultat est sans appel : sans lien financier avec l’industrie, 92,1% des articles aboutissent à des conclusions défavorables, alors que, lorsqu’il existe un lien financier, 78% de ces articles amènent à des conclusions favorables. Ainsi, les articles portant sur le sujets et qui ont des liens financiers avec l’industrie ont 14 fois plus de chances d’être en faveur des cabines de bronzage. Des tendances qui, selon les auteurs sont tout à fait similaires à celles retrouvées dans certains autres secteurs d’activité. Si l’on pouvait s’attendre à ces tendances, il est important d’avoir conscience de l’ampleur de la relation.

Protocole de l’étude

Une revue de la littérature a permis d’identifier 691 articles (articles originaux, revues systématiques, articles non empiriques) sur le sujet. Parmi eux, 50 avaient reçu des financements industriels. 

Principaux résultats

Sur l’ensemble des articles identifiés, seulement la moitié (51,7%) étaient des articles empiriques. Parmi les liens financiers avec l’industrie, 14% concernaient directement des compagnies commercialisant des cabines de bronzage, 31% des industries soutenant des organisations à but non lucratif, 30% des industries pharmaceutiques commercialisant des produits à base de vitamine D. Parmi tous les articles, 10,7% avaient des conclusions en faveur de l’utilisation des cabines de bronzage, 3,9% des conclusions neutres et 85,4% étaient critiques à l’égard de ces techniques. 

Si l’on considère uniquement les articles ayant reçu des financements industriels, 78% mettaient en avant des conclusions favorables à l’utilisation de ces cabines, 10% étaient neutres et 12% étaient critiques. Lorsqu’ils n’avaient pas de lien avec l’industrie du secteur, 4,4%, 3,5% et 92,1% des articles étaient respectivement favorables, neutres et critiques. 

Ainsi, une association forte entre conclusions des articles sur les cabines de bronzage et les liens financiers avec les industriels a été mise en évidence. 

Principales limitations

Certaines études aux conclusions positives ont pu concerner l’usage médical de la photothérapie et non l’usage récréationnel.