Facebook annonce son intention de réduire les publications trompeuses en matière de santé


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le géant des réseaux sociaux, Facebook, a annoncé avoir mis en œuvre de nouvelles mesures visant à réduire les contenus se rapportant à la santé considérés comme sensationnels ou trompeurs sur sa plateforme. 

Cette annonce intervient dans un contexte où de nombreuses personnes sont en quête d’informations médicales en ligne, les recherches ayant montré que les consommateurs de santé peuvent être amenés à consulter les réseaux sociaux dans le but de recevoir un soutien social et affectif.

Dans un billet de blogue publié cette semaine, Travis Yeh, responsable produit auprès de Facebook, a déclaré que le réseau social avait introduit deux mises à jour de classement, afin de réduire les publications contenant des « allégations de santé exagérées ou sensationnelles » et les publications « tentant de vendre des produits ou des services sur la base d’allégations relatives à la santé ». Cela signifie que les publications contenant des allégations de santé sensationnelles ou les sollicitations s’appuyant sur des allégations relatives à la santé auront une diffusion réduite. 

« Nous avons géré la situation de manière similaire à la façon dont nous avons auparavant réduit les contenus de faible qualité, comme les pièges à clics : en identifiant les expressions fréquemment utilisées dans ces publications, afin de prédire quelles publications sont susceptibles d’inclure des allégations de santé sensationnelles ou de faire la promotion de produits sur la base d’allégations relatives à la santé, puis en les affichant plus bas dans le flux d’actualités », a déclaré M. Yeh. 

Plus tôt cette année, Facebook avait annoncé œuvrer à lutter contre les fausses informations concernant les vaccins sur le réseau, en réduisant leur diffusion et en fournissant aux personnes des informations faisant autorité sur le sujet. Cette lutte consiste notamment à détecter et à rejeter les publicités contenant de fausses informations sur les vaccinations.