FA après 65 ans : le risque de décès et d’AVC semble plus élevé pour certaines ethnies

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

On sait que des différences de pronostic existent en fonction de l'origine ethnique des patients notamment dans certaines conditions aiguës telles l'infarctus du myocarde ou l'arrêt cardiaque, circonstances dans lesquelles, l'évolution est plus défavorable chez les Noirs que chez les Blancs. En revanche, on ignore si de telles différences de pronostic existent dans la situation clinique chronique que représente la fibrillation atriale (FA).

C'est ce qui a conduit Kabra et coll. à déterminer si, chez les patients âgés de plus de 65 ans ayant une FA, le risque de survenue d'un décès et d'un accident vasculaire cérébral (AVC) différait selon l'origine ethnique.

A partir des données de Medicare recueillies pour la période allant du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2011, 517 941 patients porteurs d'une FA récemment diagnostiquée ont été identifiés ; 452 986 d'entre eux (87 %) étaient des Blancs non-hispaniques (âge moyen : 79,2 ± 8,07 ans), 36 425 (7 %) étaient des Noirs (âge moyen : 78,8 ± 8,3 ans) et 28 530 (6 %) étaient hispaniques (âge moyen : 79,1 ± 7,83 ans).

L'éventuelle association entre la race et la survenue d'un décès ou d'un AVC a été évaluée par les modèles de risque proportionnel de Cox.

Des différences qui s'annulent ou presque si on prend en compte les comorbidités

Sur un suivi moyen de 20,3 mois, il est apparu que les patients noirs étaient exposés à un risque significativement plus élevé de décès (hazard ratio [HR] 1,46 ; intervalle de confiance [IC] 95 % [1,43 à 1,48] ; p < 0,001) et d'AVC (HR 1,66 ; IC 95 % [1,57 à 1,75] ; p < 0,001) par rapport aux Blancs. Après prise en compte des comorbidités préexistantes (insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, diabète, cardiomyopathie, antécédent d'AVC), le risque plus élevé de décès noté dans la population noire a disparu (HR 0,95 ; IC 95 % [0,93 à 0,96] ; p <0,001) et le risque relatif d'AVC a diminué (HR 1,46 ; IC 95 % [1,38 à 1,55] ; p < 0,001).

De façon similaire, comparés aux patie...