EuroCMR 2019 : la sécurité d’emploi de l’IRMC chez les patients porteurs de dispositifs cardiaques implantables


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle recherche suggère qu’une imagerie par résonance magnétique cardiaque (IRMC) peut être réalisée en toute sécurité chez les patients porteurs de cardioverteurs-défibrillateurs implantables (CDI), qui sont compatibles et incompatibles avec l’imagerie par résonance magnétique (IRM). 

Dans le cadre d’une nouvelle étude, des chercheurs ont estimé la sécurité d’emploi de l’IRMC chez 92 patients porteurs de dispositifs cardiaques implantables (DCI) compatibles avec l’IRM (n = 50) ou de dispositifs qui n’étaient pas compatibles (n = 42). Les DCI ont été reprogrammés pour la durée de l’examen d’IRM, conformément aux recommandations de la Société européenne de cardiologie (European Society of Cardiology) datant de 2013, et les paramètres d’inclusion ont été rétablis après la réalisation de l’IRMC. 

Les paramètres des DCI ont été vérifiés avant, juste après et 30 jours après l’IRMC. La sécurité des patients a été surveillée au moyen de l’impédance de stimulation, l’impédance de défibrillation, le seuil de stimulation et la sensibilité de détection de l’onde R (amplitude de détection). 

Les auteurs ont rapporté qu’aucune différence significative n’avait été observée entre les dispositifs compatibles avec l’IRM et ceux non compatibles concernant les paramètres mesurés avant, juste après et 30 jours après l’IRMC. Par ailleurs, aucun événement indésirable lié aux dispositifs n’a été documenté durant l’IRMC. 

« Avec les précautions adéquates, l’IRMC peut être pratiquée en toute sécurité chez les patients porteurs de dispositifs compatibles ou non », ont-ils conclu. 

La recherche a été présentée le week-end dernier en Italie à l’occasion de l’édition 2019 de l’EuroCMR.