Étude menée au Royaume-Uni : les écarts mineurs au protocole de BGLS peuvent engendrer de mauvais résultats dans le cadre du CECB

  • Holden AM & al.
  • Br J Oral Maxillofac Surg
  • 12 juil. 2018

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une analyse rétrospective a indiqué qu’une technique incorrecte pendant la biopsie d’un ganglion lymphatique sentinelle (BGLS) peut avoir un impact négatif sur les résultats des patients atteints d’un carcinome épidermoïde de la cavité buccale (CECB) précoce.

Pourquoi est-ce important ?

  • Éviter les écarts au protocole permettra d’améliorer les résultats des patients.

Principaux résultats

  • 36 % des patients présentaient des métastases occultes dans le cou.
  • Le taux de faux négatifs pour les métastases occultes dans le cou était de 8 %.
  • La survie spécifique à la maladie était de 96 % et la SG était de 88 %.
  • Deux patients qui auraient dû recevoir un traitement adjuvant n’ont pas été traités et sont décédés.
  • Trois patients aux ganglions sans maladie ont présenté une récidive isolée dans le cou ; chez deux de ces patients, seulement un des ganglions retirés a été examiné et des métastases étaient présentes dans des ganglions proches non analysés.
  • Des erreurs d’interprétation de l’imagerie ont été associées à trois récidives.

Protocole de l’étude

  • Les événements indésirables ont été analysés chez 100 patients consécutifs atteints d’un CECB (74 patients T1, 26 patients T2) ayant fait l’objet d’une BGLS.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Étude rétrospective.
  • Échantillon de patients de petite taille.