Étude coréenne : l’IRA à activité faible est suffisante pour l’ablation des reliquats dans le CTD avec EET des muscles infrahyoïdiens

  • Oral Oncol

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’iode radioactif (IRA) à activité faible est associé à des résultats similaires à ceux de l’IRA à activité élevée, lorsqu’il est utilisé dans le cadre d’une ablation des reliquats chez des patients atteints d’un carcinome thyroïdien différencié (CTD) avec extension extrathyroïdienne (EET) étendue au niveau des muscles infrahyoïdiens uniquement.

Pourquoi est-ce important ?

  • Une EET étendue au niveau des muscles infrahyoïdiens uniquement correspond à un stade T3b selon la huitième édition du système de stadification TNM du Comité mixte américain sur le cancer (American Joint Committee on Cancer), mais les bénéfices de l’IRA dans le cadre d’une ablation des reliquats restent peu évidents.

Principaux résultats

  • L’absorption des reliquats était nulle chez 92,5 % des patients du groupe avec IRA à faible activité et chez 87,4 % des patients du groupe avec IRA à activité élevée, après l’ablation.
  • Les patients recevant de l’IRA à activité faible et élevée ont obtenu un taux similaire de survie spécifique au cancer à 10 ans (97,3 % contre 99,3 % ; RR : 0,23 ; P = 0,235) et de survie sans récidive (SSR : 86,8 % contre 88,8 % ; RR : 0,90 ; P = 0,804).
  • À l’analyse multivariée après appariement selon les scores de propension, le niveau d’activité de l’IRA n’était pas associé de manière significative à la SSR (RR : 0,60 ; P = 0,214).

Protocole de l’étude

  • 260 patients atteints d’un CTD avec EET étendue au niveau des muscles infrahyoïdiens uniquement et ayant subi une thyroïdectomie (80 ont fait l’objet d’une ablation des reliquats par IRA à activité faible ; 167 ont fait l’objet d’une ablation des reliquats par IRA à activité élevée ; 13 n’ont pas reçu d’IRA) ont été analysés pour déterminer les associations entre le niveau d’activité de l’IRA et les résultats.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Étude rétrospective.