ESMO 2019 — Cancer de la prostate localisé : la radiothérapie adjuvante après une prostatectomie radicale n’est pas supérieure à la radiothérapie de rattrapage précoce


  • Jo Whelan
  • Oncology Conference reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Comparée à la radiothérapie (RT) de rattrapage précoce, la RT adjuvante après une prostatectomie radicale n’a pas permis d’améliorer la survie sans événement des hommes atteints d’un cancer de la prostate localisé.

Pourquoi est-ce important ?

  • La stratégie consistant à attendre l’apparition des premiers signes de récidive avant d’administrer une RT évite à de nombreux hommes une RT potentiellement inutile et les préserve de ses effets indésirables.

Principaux résultats

  • Dans les 3 essais, 1 074 hommes ont été affectés de manière aléatoire à la RT adjuvante et 1 077 hommes à la RT de rattrapage.
  • Au moment de l’analyse, 395 (37 %) patients avaient commencé la RT de rattrapage.
  • La plupart des événements observés étaient des échecs biochimiques (PSA).
  • D’après 248 événements, la méta-analyse n’a révélé aucune preuve permettant d’affirmer que la RT adjuvante améliore la survie sans événement, comparativement à la RT de rattrapage précoce au moment de l’apparition des premiers signes d’échec (RR : 1,12 ; IC à 95 % : 0,88–1,42).
  • Un suivi supplémentaire est nécessaire pour évaluer les résultats définitifs à long terme, notamment la survie globale.

Protocole de l’étude

  • Méta-analyse prospective portant sur les résultats de trois études comparant la radiothérapie adjuvante à la RT de rattrapage précoce concernant l’échec du PSA chez des hommes atteints d’un cancer de la prostate localisé ayant fait l’objet d’une prostatectomie radicale.
  • Les méthodes, s’appuyant sur un Cadre de référence pour l’adaptation des métal-analyses (Framework For Adaptive Meta-Analysis, FAME), ont été définies avant de connaître les résultats des études, et comprenaient une définition cohérente de la survie sans événement (SSE) lié au PSA entre les études.
  • Financement : conseil pour la recherche médicale du Royaume-Uni (UK Medical Research Council).

Limites

  • La population de l’étude dans les essais les plus vastes (RADICALS, mené au Royaume-Uni) n’est pas généralisable à tous les pays dans la mesure où les patients ayant fait l’objet d’une chirurgie présentaient une maladie à risque relativement faible, comparativement aux populations post-chirurgicales dans certaines autres régions.