ESMO 2018 – Les peptides de synthèse atteignent simultanément trois cibles dans le glioblastome récidivant


  • Michael Simm
  • Oncology Conference reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

SL-701 est un peptide de synthèse qui cible trois molécules surexprimées dans le glioblastome : IL-13Rα2, l'éphrine A2 et la survivine. Il est administré par voie sous-cutanée toutes les deux semaines avec des molécules de costimulation, ce qui entraîne l'activation des lymphocytes T CD8+. Administré avec le bévacizumab, il a présenté une faible toxicité et a stabilisé la maladie pendant au moins 8 semaines chez 54 % des patients avec 2 réponses complètes (RC) d'une durée de 22 semaines et de 46 semaines et une survie globale (SG) médiane de 11,7 mois.

Pourquoi est-ce important ?

Cibler plusieurs molécules avec un seul agent constitue une méthode innovante dans la lutte contre le glioblastome, et pourrait augmenter l'efficacité des agents existants.

Principaux résultats

  • Chez les 74 patients traités, les événements indésirables les plus fréquents étaient la fatigue (22 %) et la réaction au site d'injection (18 %), avec seulement deux incidents de grade 3 (fatigue).
  • Le taux de contrôle de la maladie (RC + réponse partielle [RP] + stabilisation de la maladie [SM] ≥ 8 semaines) était de 22 % à l'étape 1 et a augmenté à 54 % avec le changement d'adjuvant et l'ajout de bévacizumab.
  • La survie globale (SG) à 12 mois était de 44 % à l'étape 1 et de 50 % à l'étape 2. La SG médiane était de 11 mois à l'étape 1 et de 11,7 mois à l'étape 2.

Méthodologie

Les patients vierges de traitement par le bévacizumab atteints d'un glioblastome récidivant HLA-A2+ et ayant un indice de performance de Karnofsky (KPS) > 60 ont reçu SL-701 à l'étape 1 avec les adjuvants GM-CSF et imiquimod toutes les deux semaines pendant 6 mois, puis tous les 28 jours. Pendant l'étape 2, le poly-ICLC a été choisi comme adjuvant et du bévacizumab (10 mg/kg) a été ajouté pendant 6 mois à raison d'une administration toutes les deux semaines, puis tous les 28 jours. L'innocuité, la SG à 12 mois et les taux de lymphocytes T CD8+ spécifiques de SL-701 ont été évalués.

Limitations

Échantillon de petite taille, essai non contrôlé.

Financement

Stemline Therapeutics.