ESMO 2018 – L'ajout de radium 223 à l'abiratérone associé à un pronostic plus défavorable dans le CPHRm


  • Jo Whelan
  • Oncology Conference reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L'ajout de radium 223 (Ra 223) à l'abiratérone et à la prednisone (AAP) n'améliore ni la survie sans événement squelettique symptomatique (sans ESS) ni la survie globale (SG) chez les hommes atteints de cancer de la prostate hormono-résistant métastatique (CPHRm) et de métastases osseuses.
  • Les patients recevant AAP + Ra 223 présentaient plus de fractures que ceux sous AAP + placebo et plus de patients du bras Ra 223 sont décédés.
  • Cette association médicamenteuse n'est pas recommandée et l'Agence européenne des médicaments (EMA) a modifié les informations de prescription du Ra 223.

Pourquoi est-ce important ?

Les métastases osseuses sont fréquentes dans le cancer de la prostate et les symptômes squelettiques représentent un lourd fardeau pour les patients. Le Ra 223 est un traitement ciblant l'os susceptible d'augmenter la SG et de diminuer les ESS chez les hommes atteints de CPHRm et de métastases osseuses. Il a été supposé que l'ajout de Ra 223 à l'AAP pourrait améliorer les résultats.

Principaux résultats

  • La survie sans ESS médiane était de 22,3 mois (IC 95 % 20,4−24,8) sous AAP + Ra 223, contre 26,0 mois (IC 95 % 21,8−28,3) sous AAP + placebo (HR 1,122, IC 95 % 0,917−1,374 ; p = 0,2636).
  • La SG médiane était de 30,7 mois (IC 95 % 25,8−non estimable) sous AAP + Ra 223 et de 33,3 mois (IC 95 % 30,2−41,1) sous AAP + placebo (HR 1,195, IC 95 % 0,950−1,505 ; p = 0,1280).
  • Les fractures cliniques étaient plus fréquentes dans le bras AAP + Ra 223 et le nombre de décès légèrement supérieur.
  • Les patients qui recevaient également des produits favorisant la santé osseuse avaient moins de fractures dans les deux groupes de traitement.

Méthodologie

  • Des hommes asymptomatiques ou légèrement symptomatiques atteints de CPHRm vierge de toute chimiothérapie et de métastases osseuses ont été randomisés pour recevoir AAP + Ra 223 ou AAP + placebo.
  • Les produits favorisant la santé osseuse (biphosphonates ou dénosumab) n'étaient autorisés que chez les patients qui les recevaient déjà au début de l'étude.
  • Le critère d'évaluation principal était la survie sans ESS.

Commentaire

« La santé osseuse nécessite plus d'attention chez les patients atteints de CPHRm. Les produits favorisant la santé osseuse devraient être utilisés plus fréquemment, aussi bien avec le Ra 223 qu'avec d'autres traitements », a déclaré l'intervenant invité, Daniel Heinrich, de l'hôpital universitaire d'Akershus, en Norvège.