ESMO 2017 : Le médicament anti-récepteur de mort cellulaire programmée 1, le pembrolizumab, présente une activité antitumorale notable dans les tumeurs neuroendocrines carcinoïdes et pancréatiques

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

À retenir

  • Dans l'étude KEYNOTE-028, le pembrolizumab, un médicament anti-récepteur de la mort cellulaire programmée 1, a présenté une activité antitumorale notable contre les tumeurs neuroendocrines carcinoïdes et pancréatiques.

Pourquoi est-ce important

  • L'expression du l...