ESHRE 2019 : le transfert d’embryons au stade de blastocystes provoque des risques obstétriques


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle étude présentée lors de la conférence annuelle de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (European Society of Human Reproduction and Embryology, ESHRE), qui s’est déroulée en Autriche cette semaine, a révélé que le transfert d’embryons au stade de blastocystes est associé à un risque plus élevé de naissance prématurée (NP) et de grande taille pour l’âge gestationnel (GTAG). 

Cette conclusion se base sur une analyse de la cohorte de grande envergure du Comité nordique de technologies de reproduction assistée et de sécurité (Committee of Nordic ART and Safety, CoNARTaS), qui a inclus 69 751 enfants uniques et 18 154 jumeaux conçus après un transfert d’embryons au stade de blastocystes (SB) ou du clivage (SC). 

Les enfants uniques conçus après un transfert d’embryons frais au SB présentaient un risque plus élevé de GTAG (rapport de cotes corrigé [RCc] : 1,23 ; IC à 95 % : 1,05–1,44), par rapport aux enfant uniques conçus après un transfert d’embryons frais au SC. Les enfants uniques conçus après un transfert d’embryons congelés au SB présentaient un risque plus élevé de GTAG, après un calcul sur la base d’une échographie réalisée au deuxième trimestre (RCc : 1,39 ; IC à 95 % : 1,18-1,65) et à partir du jour du transfert d’embryons (RCc : 1,23 ; IC à 95 % : 1,07–1,40), par rapport aux enfant uniques conçus à partir d’un transfert d’embryons congelés au SC. Un risque plus élevé de placenta praevia a été observé chez les grossesses monofœtales après un transfert d’embryons frais au SB (RCc : 2,04 ; IC à 95 % : 1,73–2,41) et un transfert d’embryons congelés au SB (RCc : 1,68 ; IC à 95 % : 1,16–2,44), par rapport au SC. Aucun risque excédentaire de décès périnatal (RCc : 1,08 ; IC à 95 % : 0,65–1,82) ou de décès néonatal (RCc : 1,20 ; IC à 95 % : 0,74–1,96) n’a été constaté après une comparaison entre les enfants uniques conçus après un transfert d’embryons au SB et au SC, que les embryons soient frais ou congelés.