ESHG19 : calcul du risque de récurrence de troubles causés par des mutations de novo


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des chercheurs ont développé une stratégie visant à calculer le risque de récurrence des affections congénitales pour les parents d’un enfant affecté par un trouble dû à une mutation de novo (MDN).

L’étude Conseil génétique de précision et reproduction (PREGCARE) avait pour but de développer une stratégie systématique visant à identifier les MDN mosaïques (présentes dans de multiples cellules gonadiques chez les parents) à haut risque et à fournir aux familles une évaluation personnalisée du risque de transmission.

Lors de la conférence annuelle de la Société européenne de génétique humaine (European Society of Human Genetics, ESHG), qui s’est déroulée le week-end dernier en Suède, les auteurs de l’étude ont présenté des données provenant de 20 familles. La stratification du risque individuel a été réalisée par le biais de l’analyse de 14 échantillons de tissu d’origine embryonnaire diverse provenant du trio familial (mère-père-enfant).

Même si des cas de mosaïcisme, comme une mutation KIF11 d’origine maternelle, ont été détectés pour la plupart des familles, la MDN était indécelable par séquençage profond des échantillons parentaux. Un haplotypage à longue lecture a confirmé que ces familles présentaient un risque extrêmement faible (inférieur ou égal à 0,1 %) d’avoir un autre enfant affecté.

Même s’il est habituellement supposé que les troubles causés par les MDN sont des événements isolés, en pratique, il y a récurrence de la même mutation lors d’une grossesse ultérieure dans 1 à 2 % des cas. Selon les auteurs, cette stratégie devrait rassurer près de 75 % des parents ayant un enfant affecté sur le fait que leur risque de récurrence est négligeable.