ESC 2019 — Pour la première fois, les nouvelles recommandations sur les maladies coronaires chroniques mettent en évidence la pollution atmosphérique et sonore


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Selon une nouvelle approche, la mise à jour des recommandations sur les maladies coronaires chroniques de la Société européenne de cardiologie (European Society of Cardiology, ESC) met pour la première fois en évidence la pollution atmosphérique et sonore.
  • Leur nouveau titre fait désormais apparaître les termes « syndromes coronariens chroniques » (SCC), qui viennent remplacer « maladie de l’artère coronaire stable » (MAC).
  • L’intégralité des recommandations, révélées à l’occasion de l’ESC 2019, est disponible ici ; une version de poche est disponible ici, et les cliniciens peuvent également télécharger l’application mobile de l’ESC contenant une version de poche des recommandations. 

Pourquoi est-ce important ?

  • Le changement de terminologie souligne le fait qu’une MAC dite « stable » peut en réalité être dynamique et qu’il s’agit d’une maladie à vie, a déclaré William Wijns, président du groupe de travail, dans un communiqué. 

Points clés

  • Les ajouts apportés aux recommandations sont répertoriés ici, avec la classe d’indication.
    • Exemple : l’angiographie coronarienne TDM/l’imagerie fonctionnelle non invasive dans le cas d’une suspicion de MAC est maintenant une indication de classe I chez les patients symptomatiques, la décision étant basée en partie sur la probabilité pré-test.
  • Les modifications apportées aux recommandations précédentes sont répertoriées ici, et incluent les modifications de l’usage indiqué de l’ECG d’effort.
  • Les recommandations proposent des sections « À faire » et « À ne pas faire » à destination des cliniciens. 
    • Exemple : 
      • Réaliser un ECG ambulatoire en présence d’une douleur thoracique et en cas de suspicion d’une arythmie.
      • L’ECG ambulatoire ne doit pas être systématique lorsqu’un SCC est suspecté.
  • Les nouvelles recommandations insistent également davantage sur les changements du mode de vie dans le cadre de la prévention de la progression du SCC, y compris sur l’arrêt du tabagisme, la réduction du tabagisme passif, l’adoption d’une alimentation saine et la vaccination annuelle contre la grippe.
  • Les patients atteints de SCC doivent éviter les zones de trafic dense, envisager de porter un masque de protection respiratoire et utiliser des purificateurs d’air haute performance à domicile, a déclaré William Wijns. 

Remarque supplémentaire